Histoire

Gay Bob et Earring Magic Ken : une histoire des poupées gays

Rédigé par Beulah | 18 juin 2020

Les personnes LGBTI+ aiment et collectionnent les poupées depuis tout aussi longtemps que les hétérosexuels, mais les poupées gays occupent traditionnellement une niche à part dans le marché du jouet. Depuis ses débuts en tant qu'objet de curiosité jusqu'aux produits de grande consommation, en passant par les objets de collection de grande valeur, découvrez l'évolution de la poupée gay.


La création des premières poupées gay

En 1977, un ancien publicitaire du nom de Harvey Rosenberg créa la première poupée ouvertement gay : Gay Bob. D'une hauteur de 33 cm, Gay Bob portait un jean slim en flanelle, des bottes de cow-boy et arborait un piercing à l'oreille gauche. Il était vendu dans une boîte en carton conçue pour ressembler à un placard, avec un dépliant détaillant ses autres tenues, et les collectionneurs avaient même la possibilité d'acheter un deuxième Gay Bob à prix réduit. La commercialisation de Gay Bob reçut un accueil mitigé. Alors que certains fans étaient enthousiastes à l'idée d'ajouter une nouvelle poupée, relativement rare, à leurs collections, d'autres se sont empressés de ridiculiser Gay Bob en le qualifiant de « propagande gay » et des observateurs conservateurs ont exprimé leur inquiétude quant au fait que Gay Bob risquait de pousser les enfants à considérer l'homosexualité comme un comportement normal.

D'autres éléments ont contribué à faire de Gay Bob une poupée réservée aux adultes. En premier lieu, Gay Bob avait des organes génitaux - contrairement à l'entrejambe particulièrement plat de Ken et G.I. Joe - et il était vendu presque exclusivement par le biais de magazines gays disponibles par correspondance. À l'époque, l'homosexualité était encore illégale dans de nombreux états américains et, bien que la possession d'une poupée gay n’était pas illégale en soi, de nombreuses personnes considéraient l'homosexualité comme un sujet tabou pour les enfants. Cette aura sulfureuse a décontenancé une partie des collectionneurs de poupée car le public limité signifiait que Gay Bob n'avait pas les amis, les maisons, les tenues, les animaux de compagnie et les voitures clinquantes des poupées populaires comme Barbie.

Gay Bob avec son catalogue de vêtements et sa boîte de rangement

Les poupées gays et le militantisme

Ce n'est qu'en 1997 que les créateurs de jouets ont tenté de remédier au manque d'accessoires et d'amis qui accompagnent généralement les lignes de poupées à succès. La poupée Billy a été créée par deux artistes, John McKitterick et Juan Andres, qui souhaitaient attirer l'attention sur les problèmes sociaux qui frappent de manière disproportionnée la communauté LGBTI+ : la visibilité des homosexuels, les rapports sexuels protégés, les recherches scientifiques sur le sida et la nécessité de faire entendre des voix diverses. La ligne de poupées Billy s'adressait à un public beaucoup plus large que les poupées Gay Bob : Billy avait un petit ami portoricain et un ami afro-américain, il prenait part à des soirées « coming out » dans des clubs (humains) exclusifs et avait même enregistré un album de musique de danse. En outre, il fit son apparition dans des galeries et des musées scientifiques, et rencontrait des problèmes juridiques. En 2004, McKitterick et Andres annoncèrent que les poupées Billy avaient atteint leur objectif initial de sensibilisation et qu'en conséquence, la production en serait arrêtée.


La poupée devenue une icône gay par hasard

Les diverses tentatives de création et de commercialisation de poupées homosexuelles sur le marché gay ont été couronnées de succès, mais elles ne possédaient pas l'attrait général que recherchent de nombreux collectionneurs de poupées. Une poupée peut rappeler l'enfance ou être un rêve d'enfant non réalisé, un domaine dont les poupées gays commercialisées pour les adultes sont immédiatement exclues. Les collectionneurs de poupées forment également leurs propres communautés, échangeant avec enthousiasme des informations sur les dernières sorties et partageant des précieux conseils sur des sujets aussi variés que la recherche des lunettes de soleil roses de Sunset Malibu Barbie ou la quête d'une poupée Twist n Turn Stacey de 1968. En fait, les collectionneurs de poupées gays forment une communauté beaucoup plus restreinte avec beaucoup moins d'interactions que dans les autres clubs de collectionneurs de poupées. Tout cela explique en partie le phénomène Earring Magic Ken. 

En 1993, Mattel lança la ligne Earring Magic Barbie : six poupées, avec chacune un piercing « cool » et une boucle d'oreille assortie, pouvant être portée par leur propriétaire. Earring Magic Ken était censé être un ami suffisamment sympa pour servir de chauffeur à Earring Magic Barbie dans ses virées en ville et se prélasser au bord de la piscine de Wet 'n Wild Barbie. Les attributs de Ken, son gilet en maille couleur lavande, la boucle à l'oreille gauche et le fait qu'il portait une breloque en argent autour du cou (qui ressemblait en fait à un sex toy populaire à l'époque) ont rapidement fait de Earring Magic Ken une icône gay. Il a rapidement éclipsé sa petite amie (qui, espérons-le, a pu retrouver l'amour dans les bras d'un des autres amis de Earring Magic Ken !).

La ligne Earring Magic Barbie, avec Earring Magic Ken et sa chemise en maille couleur lilas

Le passage au grand public

Même si Earring Magic Ken aurait tout à fait pu avoir sa place dans un bar gay, pourquoi les collectionneurs LGBT+ tenaient-ils tant à le reconnaître comme l'un des leurs ? Surtout si l'on songe que des poupées ouvertement gays telles que Gay Bob et Billy existaient déjà. 

Il y a en premier lieu la question de l'acceptation. Les stéréotypes homophobes selon lesquels les personnes LGBTI+ (et les hommes en particulier) sont des prédateurs d'enfants ou selon lesquels l'homosexualité est en quelque sorte obscène, signifient que pour un homme homosexuel, collectionner des poupées est un stigmate supplémentaire. La commercialisation de poupées gays uniquement auprès des adultes a aggravé cette stigmatisation et on peut comprendre que de nombreuses personnes LGBTI+ préférèrent prendre leurs distances avec ces associations pour se tourner plutôt vers les poupées grand public. L'essor de Earring Magic Ken a contribué à lutter contre ces stéréotypes, prouvant qu'une poupée homosexuelle pouvait également être un succès commercial. De même, les amateurs ont pris plaisir à identifier rétrospectivement les poupées gay, comme celles de célébrités telles que le lutteur Darren Young, l'acteur George Takei, les chanteurs Lance Bass et Jonathan Knight, ce qui a contribué à faire découvrir les poupées gay sous un nouveau jour. 

Ces dernières années, un certain nombre d'entreprises de jouets ont repris cette tendance et s'efforcent d'être plus inclusives. En 2017, Mattel a officiellement présenté la petite amie de Barbie, Aimee, suivie de la première poupée non sexuée, commercialisée par Mattel en 2019. Et en 2020, le grand magasin américain Kmart a lancé une ligne de familles de poupées mixtes et non sexuées. Il s'agit d'une évolution positive pour les collectionneurs de poupées, quelle que soit leur sexualité. Une plus grande diversité de poupées crée un plus grand choix et les collectionneurs LGBTI+ peuvent aujourd’hui tout aussi bien collectionner des jouets auxquels ils s'identifient et prendre du plaisir à faire partie de la vaste communauté de collectionneurs de poupées au sens large. 

____________________

Consultez nos dernières ventes de poupées ou inscrivez-vous en tant que vendeur sur Catawiki.

À découvrir Jouets | Poupées et peluches


Vous aimerez peut-être aussi :

Une histoire de Star Wars en trois jouets

Pourquoi investir dès aujourd’hui dans les jouets vintage

5 jouets vintage des années 80 dont la valeur augmente

Créez gratuitement votre compte Catawiki

Vous serez impressionné par la sélection impressionnante d’objets uniques proposée chaque semaine sur Catawiki. Inscrivez-vous dès aujourd’hui et explorez nos ventes hebdomadaires préparées par notre équipe d’experts reconnus.

Créez un compte
Partagez cette page
Close Created with Sketch.
Pas encore inscrit(e) ?
En créant gratuitement votre compte Catawiki, vous pourrez faire des offres sur n’importe lesquels de nos 50 000 objets d’exception proposés en vente chaque semaine.
Inscrivez-vous maintenant !