Interviews

Histoires à partager : des moteurs et l'art de Paola Lagnena

Rédigé par Tom | 2 avril 2020


Nous poursuivons notre série consacrée aux vendeurs, dans laquelle nous présentons les portraits d’hommes et de femmes qui nous inspirent. Nous sommes allés en Italie pour rencontrer Paola Lagnena dans son entreprise de réparation de voitures anciennes, Gio Motori. Elle nous explique pourquoi elle a choisi Catawiki et en profite pour partager avec nous les histoires pleines de nostalgie, qui nourrissent encore aujourd’hui sa passion pour les voitures de collection.


Le sourd vrombissement du moteur se met à résonner et Paola passe la première. En quelques secondes, la Lancia Fulvia bleu marine est lancée sur la côte ensoleillée de la mer Tyrrhénienne. Nous sommes dans la ville de Sperlonga, en Italie, près de la cité médiévale de Fondi où se trouve Gio Motori, l’entreprise de restauration de voitures anciennes de Paola. « J’ai toujours été davantage attirée par les modèles de collection », affirme-t-elle, les maisons couleur ivoire défilant en arrière-plan. « J’aime aussi les voitures contemporaines mais même plus jeune, je préférais m’orienter vers des modèles au style plus rétro. »



Le déménagement de Paola à Sperlonga a été un déclic pour sa carrière dans le monde de l’automobile de collection


À écouter Paola parler d’automobiles, on oublie vite qu’il s’agit de machines et non d’êtres vivants. « Ce que je ressens pour les voitures de collection, c’est un amour passionné », nous confie-t-elle. « L’amour que vous investissez dans la restauration de ces modèles auxquels on insuffle une nouvelle vie. »


Son enfance


La rencontre précoce entre Paola et ces modèles anciens est digne d’un scénario de film : tout a commencé avec son père. « Je lui dois énormément. Mon père ne travaillait pas dans l’industrie automobile, mais il a toujours été un passionné de voitures. Il a débuté avec une vieille FIAT 500, la seule voiture que j’ai été autorisée à toucher, puis une FIAT 126, une Alfa 75 et une Duetto. J’étais témoin de son amour et de son dévouement lorsqu’il les utilisait ou qu’il en prenait soin. Je passais des journées entières à admirer leur beauté, à essayer de comprendre les mécanismes des moteurs et à me demander comment les réparations fonctionnaient. »


Après avoir grandi à Naples, Paola déménage à Sperlonga et réalise que les voitures anciennes sont plus qu’une simple passion. « Pendant que je faisais mes études à l’université, j’ai travaillé dans un atelier de réparation où j’ai rencontré mon mari, au département administratif. C’est là où j’ai commencé à me familiariser avec les voitures et les motos anciennes, davantage que les modèles modernes. » 



Son père et son mari ont transmis à Paola un amour pour les véhicules d’époque


« Avant de rencontrer mon mari, j’étais d’abord et avant tout une collectionneuse. Mais après avoir été témoin de sa passion pour la réparation et la revente de modèles de collection à d’autres amateurs, ma manière de voir les choses à complètement changé. J’ai réalisé que ce que j’aimais le plus, c’était de travailler sur ces modèles et de donner à d’autres personnes la chance d’en profiter, plutôt que de simplement les restaurer pour ma collection privée ».


Son savoir-faire

 

Une fois chez Gio Motori, la société fondée par son mari, Paola nous emmène faire un tour du propriétaire. Ici, une Vespa vert menthe et une ancienne Mercedes bleu marine se côtoient au milieu de nombreux autres des véhicules exposés, dont la plupart est soigneusement entretenue par les membres de l’équipe de Gio Motori, tous vêtus de combinaisons rouges. 

« Je m’investis dans l’ensemble du processus de restauration », affirme Paola. « Avant d’entamer les travaux de réparation, nous faisons un point en équipe et discutons de ce que nous allons faire. Après cela, le travail de restauration proprement dit peut commencer et je tâche de superviser chacune de ses étapes. Non seulement parce que c’est mon travail, mais aussi parce que j’aime être là à chaque moment. Voir une voiture renaître permet de tisser un lien unique avec le véhicule que vous allez vendre. »



L’équipe Gio Motori est un petit groupe soudé tout de rouge vêtu


Chacune de ces voitures a sa touche personnelle. Contrairement aux véhicules modernes, les voitures anciennes bénéficient du savoir-faire artisanal et de l’ingéniosité du mécanicien. Les pièces de rechange proviennent d’anciennes gammes. Quand on lui demande si on repart quelque part de zéro avec chaque modèle, Paola acquiesce. « En fait, la plupart des voitures sur lesquelles nous travaillons ne sont à la base qu’un morceau de métal rouillé », sourit-elle. « Nous aimons les voir renaître. Avec les voitures modernes, le style est très uniforme. Très peu de détails varient d’un modèle à l’autre, et la plupart du temps ce sont des caractéristiques assez techniques. Même de bonne facture, la carrosserie des voitures d’aujourd’hui n’a tout simplement rien à voir avec la qualité des anciennes. »


Je me pose tout de même la question : reproduire le modèle original est bien le but en soi ? « La partie qui me fascine le plus, outre l’aspect mécanique de la restauration, c’est de voir à quel point on peut se rapprocher du style original. Nous essayons toujours d’être le plus précis possible en reflétant au mieux la « personnalité » de chaque modèle. Les véhicules que nous restaurons sont par ailleurs certifiés par Targa Oro », précise Paola. « Cela signifie que notre restauration s’efforce de maintenir le même niveau de qualité et de respecter les normes et les standards de l’époque où le véhicule a été produit à l’origine. »



Cette Lancia bleu marine est l’une des nombreuses voitures exposées


C’est un équilibre entre l’ancien et le neuf, entre le style classique et la patte de l’artisan. « Celui-ci a toujours besoin de mettre en œuvre ses compétences, mais en accord avec sa manière de s’exprimer », rajoute-t-elle. « Il y a plusieurs façons de travailler artisanalement, il suffit de savoir quelle voie est la bonne pour vous. »


Défier les normes


Si le travail réalisé par Paola et Gio Motori est déjà remarquable en soi, il se différencie également sur un autre aspect : les femmes qu’il implique. « Dans notre équipe, il y a trois femmes et nous travaillons toutes sur le terrain, avec les clients », nous apprend Paola. Le monde de la mécanique et de l’automobile est dominé par les hommes, mais Paola nous explique qu’elle s’y est accommodée et qu’elle a appris à surmonter ce déséquilibre. « Quand j’ai obtenu mon diplôme à 18 ans, j’ai commencé à travailler dans une entreprise où j’étais la seule femme. C’était plus difficile pour moi d’être prise au sérieux que pour mes collègues masculins. J’ai travaillé dans cet environnement pendant 15 ans maintenant et suis à la tête d’une équipe dont je supervise le travail. »



Paola ne fait pas seulement figure d’exception de par son travail, mais aussi parce qu’elle est une femme évoluant dans un monde d’hommes


Lorsqu’on l’écoute disserter sur les aspects techniques de son travail, sa confiance et son aisance ne peuvent qu’inspirer ses contemporain.e.s. Arrive-t-il qu’elle se heurte encore parfois à la méfiance ou aux préjugés de ses clients ? « Honnêtement, oui », répond-elle avec une certaine lassitude. « La plus grande difficulté est le doute que l’on peut lire sur le visage des gens quand ils apprennent que l’entreprise est gérée par une équipe de femmes. Mais dès que [les clients] nous voient travailler et qu’ils constatent à quel point nous sommes tout à fait préparées et qualifiées, ça change tout... » 


Le passage au numérique


C’est un peu par hasard que Gio Motori s’est lancé sur Catawiki. Avec un tel volume de travail se faisant localement et « physiquement », Paola nous dit qu’elle est en fait tombée sur le site au détour d’une recherche de véhicule pour elle-même. « J’ai trouvé une Alfa Romeo en vente sur Catawiki en 2016. J’ai vu là une opportunité, c’est pourquoi j’y ai inscrit notre société. J’ai fait un essai en mettant un modèle en vente, et nous n’avons jamais cessé de croître depuis. »


Les rencontres fortuites sont souvent les plus belles, et Catawiki a permis à Paola et à son mari de mondialiser leurs ventes et de croître au-delà de leur clientèle locale. La plateforme leur a servi d’excellent outil marketing aussi. « Je consacre beaucoup de temps aux descriptions et je m’efforce de donner une impression précise et attrayante du véhicule, de sorte que le produit corresponde toujours le plus possible aux attentes de l’acheteur. Et il m’arrive de montrer l’avant-après restauration dans les images. Juste histoire de montrer le travail mis dans la restauration. »



Depuis qu’elle vend en ligne, Paola prend le temps de faire des photos très détaillées de ses modèles


Le degré de minutie et d’implication passe rarement inaperçu aux yeux des acheteurs. « Nous avons eu des clients qui au départ ne nous avaient pas acheté de voitures, mais qui après avoir vu notre travail sur Catawiki ont décidé d’entrer en contact par la suite. Nous avons parfois même été approchés par d’autres vendeurs de modèles de collection à la recherche de telle ou telle pièce de rechange. 


Nous abordons alors la question de la situation actuelle due à l’épidémie de COVID-19. Paola répond que la présence de l’entreprise e ligne sur Catawiki fait la différence. « Bénéficier d’une plateforme comme Catawiki a permis à notre entreprise de continuer à fonctionner », explique-t-elle. « Ici, dans notre atelier, les clients viennent souvent nous confier des travaux de restauration, ce que la situation rend actuellement impossible. Heureusement, parce que nous poursuivons la vente en ligne, nous sommes toujours en mesure de rester ouvert, et ce malgré les problèmes liés à la livraison. Cela nous donne un avantage certain sur d’autres entreprises qui n’ont pas encore franchi le pas. » 


Nostalgie


De retour dans sa voiture, nous conduisons jusqu’à un point de vue, l’endroit idéal pour contempler la beauté de Sperlonga selon Paola. La vue est imprenable sur la ville. Les bâtiments en pierre baignent silencieusement dans la lumière douce et tachetée du ciel de février. Paola sort et se dirige vers la balustrade. Je la rejoins. Absorbé par notre discussion, il me semble que ce qui pousse par dessus tout Paola à faire ce travail est un sentiment de nostalgie. Pour elle, ces voitures sont imprégnées de quelque chose d’indescriptible, un sentiment universel qui rejoint l’intime. 


Les voitures de collection sont plus qu’une simple occupation pour Paola, elles sont là pour lui rappeler son père et les moments passés ensemble


« Admirer une voiture ancienne me rappelle mon père et tous les souvenirs que j’ai de lui. Il n’est plus des nôtres aujourd’hui, mais à la vue d’un modèle rare, je fais l’expérience de la passion qu’il avait l’habitude de vivre et de l’amour qu’il avait pour ce mode de vie, une nouvelle fois », dit Paola. « L’espace d’un instant, je peux revivre tous les moments que nous avons vécu ensemble. Et l’espace d’un instant, je l’ai de nouveau à côté de moi. »

____________________


Joignez-vous à notre communauté de créateurs et de collectionneurs, et devenez vendeur sur Catawiki.


À découvrir Voitures de collection | Motos et scooters de collection


Vous aimerez peut-être aussi :



Créez gratuitement votre compte Catawiki

Vous serez impressionné par la sélection impressionnante d’objets uniques proposée chaque semaine sur Catawiki. Inscrivez-vous dès aujourd’hui et explorez nos ventes hebdomadaires préparées par notre équipe d’experts reconnus.

Créez un compte
Partagez cette page
Close Created with Sketch.
Pas encore inscrit(e) ?
En créant gratuitement votre compte Catawiki, vous pourrez faire des offres sur n’importe lesquels de nos 50 000 objets d’exception proposés en vente chaque semaine.
Inscrivez-vous maintenant !