Histoire

Qu’est-ce que l’art moderne ?

Écrit par Simone | 20 mars 2020 | En couverture : Vincent van Gogh - Le Semeur

Après avoir dédié un article sur l'art classique, nous nous penchons sur l’art moderne. Sous l’œil avisé de Koos Weel, notre expert en art moderne, nous abordons la chronologie, les personnages clés, les thèmes et les raisons de notre passion pour l’art moderne.

Qu’est-ce que l’art moderne ?

D’une manière générale, la locution « art moderne » est utilisée pour désigner les œuvres produites entre les années 1860 et 1970. Elle couvre davantage une période qu’un style distinctif ou un ensemble de caractéristiques précises. Le but des artistes modernes était de faire évoluer en profondeur les pratiques et la conception de l’art, et ce en dépeignant leurs sujets tels qu’ils existent dans une perspective unique.

Au cours des siècles précédents, la caractéristique qui prévalait était l’idéalisation, le plus souvent religieuse ou mythique par nature. Les artistes travaillaient principalement sur commande et l’Académie des Beaux-Arts de Paris était maîtresse du destin des artistes. Pour avoir une chance d’être exposé lors du fameux Salon de Paris, l’œuvre devait se conformer à un ensemble de principes classiques rigoureux. 

Avec « Un enterrement à Ornans », Gustave Courbet fut l’un des premiers à défier l’Académie par la représentation d’un enterrement en ignorant l’élément religieux ou mythique du sujet.

Le Salon de 1863 avait rejeté les deux tiers des candidats à l’exposition. Face à la levée de bouclier des artistes, Napoléon III autorisa la tenue d’un second événement : le Salon des Refusés. Si une grande partie de ses plus de mille visiteurs quotidiens s’y rendaient pour rire, l’exposition a quelque part légitimé une avant-garde émergente en matière de peinture.

Les progrès technologiques comme la photographie ont mis les artistes au défi de renouveler leurs façons de s’exprimer. Puisqu’une peinture ne sera jamais aussi fidèle qu’une photographie, les artistes ont peu à peu choisi de dépeindre leurs sujets en fonction de leurs propres expériences personnelles. Ils ont ainsi expérimenté avec le sujet, le thème, la couleur, le symbolisme, la composition, les matériaux. On a vu la conception de l’œuvre alors profondément transformée. 

Quelques figures clés

L’un des plus grands pourfendeurs de la tradition fut Édouard Manet, dont « Le Déjeuner sur l’herbe » a fait une apparition historique au Salon des Refusés. Ce tableau prend ses distances avec les règles de l’Académie en dépeignant une scène de tous les jours : un simple pique-nique dans un parc, avec deux femmes nues et deux hommes entièrement habillés représentés au moyen d’amples coups de pinceau successifs.

Les impressionnistes ont été les premiers à former un mouvement. Parmi eux : Claude Monet, Pierre-Auguste Renoir, Camille Pissarro, Alfred Sisley, Berthe Morisot, Paul Cézanne et Edgar Degas. Leurs tableaux n’avaient pas un seul point de focalisation, mais consistaient en une composition ouverte faite de petits coups de pinceau représentant le mouvement et le changement de lumière. 



« Impression, soleil levant » de Claude Monet est le tableau auquel le mouvement des impressionnistes doit son nom.

Vincent van Gogh était l’une des quatre figures clés du post-impressionnisme. Ses œuvres pleines de vie et de couleur, réalisées par le biais de coups de pinceau rapides, ont fait du peintre hollandais la figure posthume de l’expressionnisme. Son ami Paul Gauguin, qui l’a été jusqu’à l’incident où Van Gogh s’est coupé l’oreille, a également utilisé la couleur pour stimuler la vivacité de ses peintures en prenant régulièrement pour sujets des tribus « exotiques ». Ses couleurs florissantes et son style à nul autre pareil sont à l’origine du terme « synthétisme », un courant du post-impressionnisme. 

De son côté, Georges Seurat rejeta la notion même de coup de pinceau et réalisa des peintures faites entièrement de petits points. Son style est aujourd’hui connu sous le nom de « pointillisme ». Mais la figure certainement la plus importante du post-impressionnisme fut Paul Cézanne. Il a ouvert la voie notamment au cubisme, au futurisme, au constructivisme et au fauvisme en introduisant de multiples perspectives dans une seule peinture. 

Œuvres de Van Gogh, Gauguin, Seurat et Cézanne.

Pourquoi aime-t-on l'art moderne ?

L’art moderne implique tant de styles et de courants différents (nous n’avons même pas évoqué le mouvement De Stijl, le surréalisme ou encore l’expressionnisme abstrait ) qu’il n’est pas vraiment question de savoir si nous aimons ou non l’art moderne. La vraie question est : quel mouvement de l’art moderne vous préférez. S’il y a certainement des œuvres ou des styles moins à votre goût, il en existe forcément d’autres qui vous toucheront davantage. Comme le souligne Koos : « Si vous êtes en face d’un style, d’un mouvement ou d’une œuvre en particulier que vous n’aimez pas à la base, faites des recherches, essayez de saisir le contexte historique, les idées et le point de vue du peintre. Cela fera toute la différence ». 

____________________

L’édition printanière de notre semaine dédiée à l’art est arrivée ! Une occasion à ne pas manquer.

À découvrir Art moderne et contemporainDirectement de l’atelier | Tirages et éditions limités

Vous aimerez peut-être aussi :

Qu'est-ce que l'art classique ?

Quel est l'avenir du marché de l'art moderne ?

Ce que les peintures de Frida Kahlo nous apprennent sur sa vie


Créez gratuitement votre compte Catawiki

Vous serez impressionné par la sélection impressionnante d’objets uniques proposée chaque semaine sur Catawiki. Inscrivez-vous dès aujourd’hui et explorez nos ventes hebdomadaires préparées par notre équipe d’experts reconnus.

Créez un compte
Partagez cette page
Close Created with Sketch.
Pas encore inscrit(e) ?
En créant gratuitement votre compte Catawiki, vous pourrez faire des offres sur n’importe lesquels de nos 50 000 objets d’exception proposés en vente chaque semaine.
Inscrivez-vous maintenant !