Histoire

Grace Coddington : la force créatrice cachée de Vogue

Rédigé par Tom | 5 mars 2020


Vogue, magazine de mode parmi les plus réputés au monde, n’est pas étranger à la notion de talent exceptionnel. Avec l’un des visages les plus célèbres de la mode, Anna Wintour, à la tête du Vogue américain, le magazine est devenu le cœur battant de l’industrie. Ses éditoriaux sont particulièrement influents, et bien que Wintour puisse en partie les revendiquer, sa directrice artistique de longue date, Grace Coddington, en est l’éminence grise. Dans cette brève rétrospective, nous nous penchons sur les travaux les plus influents de Coddington et son impact sur l’industrie de la mode.


Qui est Grace Coddington ?

 


Pendant 30 ans, Grace Coddington a été l’éditrice la plus innovante de l’industrie de la mode. Ancien mannequin de Vogue (apparue elle-même sur un certain nombre de couvertures), elle y devient styliste et en deviendra plus tard la directrice artistique. Coddington a mis la barre haute en matière d’éditorial de mode : toujours inventif, glamour et riche d’histoires.


Beaucoup des inspirations de Coddington trouvent leur source dans les croquis qu’elle réalise pour les podiums, une approche originale et peu orthodoxe dans une industrie si dépendante de la photographie. Elle s’est faite un public dévoué dans un monde compétitif, avec des admirateurs comme Helmut Newton et Nicolas Ghesquière, bien que la célébrité n’ait jamais été son objectif principal. C’est donc son travail qui l’inscrit dans la durée ; page après page d’éditoriaux éthérés, de shootings en shootings aux quatre coins du monde, toujours sensible aux modes qui les définissent. 


Du visage au corps


Vogue a longtemps été considéré comme le baromètre de l’industrie de la mode, dictant ce qui marcherait et ne marcherait pas. Coddington a dessiné les contours de la « nouvelle » présentation du magazine, avec la couverture de Janvier 1974 du Vogue britannique par exemple. Pendant longtemps, les couvertures se limitaient à des plans visages de mannequins féminins, mais en 1974, Coddington, épaulée par l’influent directeur artistique Terry Jones et le photographe David Bailey, a changé la donne. 


Après un shooting sur la côte d’Azur avec Manolo Blahnik et Anjelica Huston, l’équipe de Coddington a réussi à convaincre la rédactrice en chef de l’époque, Beatrix Miller, d’opter pour un plan intégral de Blahnik et Huston s’embrassant au bord de la mer. La directrice artistique d’alors s’y était opposée, mais l’idée partit finalement à l’impression. Cette couverture devenue emblématique annonça une série de shootings innovants pour le futur du magazine. 



Crédit Vogue Magazine – Janvier 1974.


Séance photos en URSS


Coddington a défini ce qu’est l’éditorial de mode et sa couverture avec Jerry Hall l’a bien prouvé. Plutôt que de réduire la couverture de magazine à un gros plan lumineux et souriant, Coddington s’est mise à jouer avec les tonalités, les humeurs et s’est affranchie de certaines traditions. Au-delà de ça, Coddington est une fervente défenseuse des shootings sur le terrain, contribuant ainsi dans une certaine mesure au renouveau et à la « glamourisation » de la notion de shooting de photos de mode.


En 1975, Coddington, Hall et le photographe Norman Parkinson voyagent en Union soviétique. Vogue fut le premier magazine dont on a autorisé l’accès au pays. Les trois figures de la mode en ont profité pour capturer des images de Hall feuilletant le journal sur la Place Rouge et prêt à plonger dans le lac Sevan. On dit que les autorités soviétiques auraient menacé de confisquer les images et le matériel photo et que Hall aurait subtilement réussi à cacher quelques bandes de film dans son sac de maquillage. 



Crédit Vogue Magazine – Mai 1975


Les dalmatiens de Naomi


Naomi Campbell fit la toute première couverture d’Anna Wintour, ce qui lui assura une gloire mondiale. Mais ce sera sa collaboration avec Coddington qui viendra cimenter ce succès par la suite, notamment avec l’emblématique shooting dalmatiens. Réalisées par le célèbre photographe allemand Peter Lindbergh pour le numéro d’octobre 1990 du Vogue italien, les photos montrent Campbell de haut en bas habillée d’un trench Isaaz Mizrahi et de jambières Vivienne Westwood accompagnée de dalmatiens et profitant de la brise dans une voiture. Aujourd’hui, ces portraits se noieraient presque dans l’océan de chefs d’œuvres qu’est le portfolio de Coddington mais restent des exemples forts. 


Crédit Vogue Magazine – Octobre 1990


Alice au pays des merveilles


Témoignage de son attrait pour le fantaisie et le fantastique, l’Alice au pays des merveilles de Coddington s’est propagée de manière fulgurante dans le monde de la mode. Pour le numéro de décembre 2003, Coddington a eu l’idée de s’inspirer de l’imaginaire de son créateur Lewis Carroll. Mais au lieu de simplement réinventer ses personnages sous les traits de mannequins, Wintour a suggéré que les grands couturiers prennent leur place. 


Dans un atmosphère brumeux, Marc Jacobs se transforme en chenille et les couturiers néerlandais Viktor Horsting et Rolf Snoeren deviennent Tweedledum et Tweedledee. Cette réalisation demeure l’une des œuvres les plus mémorables signées Coddington et le symbole de sa capacité à associer mode et fantaisie.


Crédit Vogue Magazine – Décembre 2003


Une couverture d’honneur


Alors que Coddington préférera rester derrière l’objectif par la suite, elle fit un jour la une convoitée du magazine Vogue, une nouvelle fois. En 1962, elle apparaît sur la couverture du Vogue britannique avec ses cheveux roux désormais signature dans un portrait élégant et intemporel. Une créatrice aux cheveux de flamme qui changera la photographie de mode à jamais. 


Crédit Vogue Magazine – Août 1962

____________________

Retrouvez la fantaisie de Coddington dans une grande variété de pièces de mode proposée dans nos ventes hebdomadaires !


À découvrir Mode | Vêtements | Chaussures

Vous aimerez peut-être aussi :

Comment les femmes transforment le secteur des pierres précieuses

Les Oscars : une brillante histoire de colliers

Les tendances mode fortement attendues en 2020

Créez gratuitement votre compte Catawiki

Vous serez impressionné par la sélection impressionnante d’objets uniques proposée chaque semaine sur Catawiki. Inscrivez-vous dès aujourd’hui et explorez nos ventes hebdomadaires préparées par notre équipe d’experts reconnus.

Créez un compte
Partagez cette page
Close Created with Sketch.
Pas encore inscrit(e) ?
En créant gratuitement votre compte Catawiki, vous pourrez faire des offres sur n’importe lesquels de nos 50 000 objets d’exception proposés en vente chaque semaine.
Inscrivez-vous maintenant !