Histoire

L'histoire de Mercedes-Benz en trois voitures

Écrit par Simone | 4 décembre 2019

Le moteur à combustion interne, les freins sur les quatre roues, l’airbag... il n’y a qu’un seul constructeur automobile qui puisse être à l’origine de tant d’innovations. Voici une brève histoire de Mercedes-Benz, vue au travers de trois voitures définitivement innovantes.

Benz Patent-Motorwagen

Le Benz Patent-Motorwagen était le petit protégé du puissant couple Karl et Bertha Benz et est considéré comme la première automobile fonctionnelle. 

Karl Benz a obtenu son diplôme en génie mécanique à l'âge de 19 ans. Précoce, il avait déjà inventé un certain nombre de pièces au sein des entreprises dans lesquelles il travailla qu'il breveta individuellement, tout en mettant au point une technologie qui deviendra plus tard incontournable : son moteur à quatre temps. Le système de régulation de la vitesse, l'allumage à l'aide d'étincelles avec batterie, la bougie d'allumage, le carburateur, l'embrayage, le changement des vitesses et le radiateur à eau sont autant d’innovations que l’on doit à ce véritable génie. 

En collaboration avec les propriétaires d’ateliers de réparation de bicyclettes Max Rose et Friedrich Wilhelm Eßlinger, Karl et Bertha fondèrent en 1833 la société Benz & Companie Rheinische Gasmotoren-Fabrik (alias Benz & Cie) spécialisée dans la production de machines industrielles. Financée par Bertha Benz, la structure fut en mesure de breveter le prototype révolutionnaire de « voiture sans cheval » de Karl.

Le Benz Patent-Motorwagen fut la toute première automobile entièrement conçue pour générer sa propre puissance et est généralement considérée comme la première voiture moderne. La passion de Karl pour les vélos transparaît dans la conception du véhicule. Avec ses trois roues métalliques et son moteur entre les roues arrière, il n’a pas grand chose à voir avec les voitures d’aujourd’hui. 

À l’instar de son mari plein de ressources, Bertha a permis de résoudre bon nombre de problèmes techniques après avoir parcouru 104 km à bord du véhicule entre Mannheim et Pforzheim pour « rendre visite à sa mère ». Benz souhaitait tester le véhicule sur route, rassurer son mari sur le futur de son invention et, par la même occasion, attirer l’attention des médias pour faire marcher les affaires. Carton plein et en plus de cela elle imagina les plaquettes de frein en chemin. Un voyage qui bénéficia aux sciences de l’ingénierie et à la pérennité de la société.


Benz Patent-Motorwagen

Mercedes 35 CV

Maintenant que nous en savons plus sur l’origine du nom « Benz », qu’en est-il de « Mercedes » ? Emil Jellinek, homme d’affaire puissant passionné de vitesse, commanda une première voiture à DMG (Daimler Motoren Gesellschaft) en 1897 : la « Phoenix Double-Phaeton ». Satisfait, il commanda d’autres modèles et ne manqua pas d’en faire l’éloge au sein des cercles de la haute société qu’il fréquentait. 

Jellinek s’est beaucoup impliqué avec DMG, parfois au grand dam des employés de la firme. L’une des citations les plus connues de Jellinek serait : « Vous, les ingénieurs, devriez être enfermés dans un asile de fous ». Le fait que les suggestions de Jellinek étaient pourtant prises très au sérieux a certainement de quoi surprendre le lecteur contemporain. Au final, Jellinek alla jusqu’à prendre lui-même le volant et se lança dans la course automobile sous le pseudonyme du surnom de sa fille : Mercedes.

En 1900, Jellinek conclut un accord avec Wilhelm Maybach, l’ingénieur en chef de DMG. Pour 550.000 Goldmark, il commissionna Maybach pour qu’il réalise un modèle de sport révolutionnaire pour les courses de Nice : la Mercedes 35 CV. Ce nouveau modèle pulvérisa le record de vitesse avec ses 60 km/h et fit la une des journaux internationaux. 

En 1902, DMG décide d’intégrer Mercedes dans son nom et d’en faire une marque. Un an plus tard, Emil Jellinek changera son nom en Jellinek-Mercedes. « C’est probablement la première fois qu’un père adopte le nom de sa fille » s’en amusa l’homme d’affaire. En 1926, DMG finit par fusionner avec Benz & Cie., adoptant le nom de Daimler-Benz et Mercedes-Benz pour sa marque automobile. 

Mercedes 35 CV

Mercedes-Benz 300 SL « papillon »

Après près de 50 ans d’existence, Daimler-Benz était déjà un modèle de réussite. Si les ventes restaient relativement stables, la firme avait réussi à cultiver l’image d’un constructeur de voitures robustes et fonctionnelles, loin de celle d’une marque de luxe raffinée d’aujourd’hui.

Cette situation évolua quand Daimler-Benz décida de réintégrer le monde de la course en 1952, après une interruption de douze ans due à l’éclatement de la Seconde guerre mondiale. Son nouveau poulain : la Mercedes-Benz W194, rapidement devenue la Mercedes « papillon » pour les intimes, en raison de ses portes ouvertes vers le haut. Le large succès de la papillon inspira le constructeur la conception d’une voiture taillée sur mesure pour les Grands Prix et les amateurs de sport automobile : la Mercedes-Benz 300 SL.

La 300 SL comptait parmi les voitures les plus chères du marché et ne manqua pas de faire sensation. Le sport automobile amateur était en plein essor à l’époque et les Américains les plus aisés n’attendaient qu’une chose : la voiture parfaite pour vivre leur nouvelle passion. La papillon est devenue un must. Ses propriétaires célèbres, dont Ralph Lauren, Pablo Picasso, Sophia Loren et Frank Lloyd Wright, ont consolidé la réputation de style et d’élégance qui deviendra marque de fabrique chez Mercedes-Benz. 

Le mannequin David Gandy et la Mercedes-Benz 300 SL papillon


Le statut emblématique de la Mercedes-Benz 300 SL fut rendu officiel avec le titre de « voiture de sport du siècle » attribué par un panel d’experts lors du salon de l’automobile AutoRAI à Amsterdam en 1997.

____________________

Consultez nos dernières ventes de voitures de collection ou inscrivez-vous en tant que vendeur sur Catawiki.

À découvrir Mercedes-Benz | Voitures de collection

Vous aimerez peut-être aussi :


Créez gratuitement votre compte Catawiki

Vous serez impressionné par la sélection impressionnante d’objets uniques proposée chaque semaine sur Catawiki. Inscrivez-vous dès aujourd’hui et explorez nos ventes hebdomadaires préparées par notre équipe d’experts reconnus.

Créez un compte
Partagez cette page
Close Created with Sketch.
Pas encore inscrit(e) ?
En créant gratuitement votre compte Catawiki, vous pourrez faire des offres sur n’importe lesquels de nos 65 000 objets d’exception proposés en vente chaque semaine.
Inscrivez-vous maintenant