Histoire

Une histoire des émeraudes à travers trois femmes emblématiques

Rédigé par Tom | 29 novembre 2019


Une relation s’est tissée entre les émeraudes et les femmes illustres, et ce depuis la nuit des temps. Ces somptueuses pierres précieuses sont considérées comme étant 20 fois plus rares que les diamants. Il s’agit de la pierre de naissance de la déesse grecque Vénus et du bijou favori de la grande Cléopâtre d’Égypte. Pendant des siècles, ces roches vertes aux mille facettes ont séduit et perduré. Sous l’œil avisé de l’experte en pierres précieuses Naomi Howard, nous nous sommes penchés sur l’histoire des émeraudes et de ces femmes à qui elles doivent leur succès intemporel.


Cléopâtre


Cléopâtre est peut-être la plus grande des amatrices d’émeraudes : elle adorait ces bijoux. Son amour pour ces pierres était déjà lié aux croyances qui avaient court à l’époque de l’Égypte antique. « Les premières mines d’émeraude ont été retrouvées en Égypte et datent de l’an 330 avant l'ère commune (bien avant le règne de Cléopâtre) » selon Naomi. « Ceci illustre bien l’attrait légendaire de cette terre pour les émeraudes. En fait, Cléopâtre était si obsédée par les émeraudes que certains historiens vont jusqu’à affirmer qu’elle aurait revendiqué la propriété de certaines mines appartenant aux Grecs car elle voulait à elle-seule avoir la main mise sur tous ces bijoux. »


Le fait que l’Égypte antique fut la terre des émeraudes n’est pas la seule raison qui explique leur rayonnement. « Leur riche couleur verte y était le symbole de la renaissance, de la fertilité, du pouvoir, et plus important encore, de la jeunesse éternelle » explique Naomi. Les émeraudes intervenaient lors de rites funéraires pour rappeler la jeunesse, tout en étant aussi réputées comme permettant de soigner les maladies des yeux, et ce sûrement grâce aux propriétés de clairvoyance qu’on leur prêtait. Cléopâtre contribua à leur rayonnement non pas en confirmant leurs propriétés mystiques, mais comme étant le symbole d’une reine éternelle dont l’image a marqué les siècles. « On dit que Cléopâtre avait l’habitude de recevoir les dignitaires étrangers avec des cadeaux très particuliers : sa propre représentation taillée dans de grandes émeraudes » ajoute Naomi. 


Elizabeth Taylor


On doit à Elizabeth Taylor la célèbre citation : « J'adore porter des pierres précieuses, mais pas parce qu'elles m’appartiennent. Vous ne pouvez pas posséder leur éclat, vous ne pouvez que l'admirer. » En fait, Taylor aimait tellement ces bijoux que son nom en est presque devenu synonyme. À sa mort, elle était connue pour posséder l’une des plus grandes collections privées de bijoux au monde et l’une de ses pièces fétiches était un collier orné de diamants et d’émeraudes. Cette pièce contenait 16 émeraudes colombiennes octogonales, toutes incrustées dans des diamants en forme de poire.


Hasard ou pas, le collier d’émeraude était un cadeau de fiançailles offert à Taylor par Richard Burton après qu’ils se soient rencontrés sur le tournage du film Cléopâtre. Que l’esprit et la passion de Cléopâtre aient été transmis à Taylor quand elle eut à jouer son rôle, cela reste un mystère, mais l’amour que l’actrice vouait à ces pierre est comparable, sans aucun doute. Au point qu’elle se fit la détentrice d’un assortiment complet d’émeraudes Bulgari. Taylor incarnait la beauté qu’elle lisait dans ces pierres et, bien que sa collection fut vendue aux enchères (le collier ayant été adjugé pour plusieurs millions), elle n’a jamais vraiment été intéressée par leur valeur. « Je n’ai jamais considéré mes bijoux comme des trophées. Je me contente de m’en occuper et de les aimer, car nous ne sommes que les gardiens éphémères de leur beauté. »



Taylor avait toute une collection de bijoux en émeraude parmi lesquels une bague, un pendentif et une broche


Princesse Diana


Si Cléopâtre a donné leurs lettres de noblesse aux émeraudes dans l’Égypte antique, la Princesse Diana fit de même au XXe siècle. Bien que célèbre pour porter de magnifiques saphirs, l’une des pièces les plus connues de Diana était un collier ras du cou d’émeraude de style Art déco. D’abord vu au cou de la reine Mary au début des années 1990, il fut offert à Diana des mains de la reine Elizabeth II. C’est une pièce qu’elle a portée à de nombreuses occasions royales et qu’elle adapta en bandeau, une illustration de plus de la façon dont elle a fait entrer la famille royale dans l’ère moderne. Un jour où le port de ce collier fut particulièrement touchant, c’est peut-être à l’occasion de son 36e anniversaire, sa dernière apparition avant la mort tragique de la princesse deux mois plus tard. 


Diana était un symbole de grâce et de compassion et fut une preuve de plus que la place des émeraudes reste et restera attachée aux plus grands visages féminins de l’histoire. Alors que celles de Cléopâtre représentaient le pouvoir et celles d’Elizabeth Taylor la beauté, les émeraudes de Diana ont su mettre en valeur sa singularité et sa différence. 


____________________

Consultez nos dernières ventes de pierres précieuses ou inscrivez-vous en tant que vendeur sur Catawiki.

À découvrir Pierres précieuses | Diamants


Vous aimerez peut-être aussi :




Créez gratuitement votre compte Catawiki

Vous serez impressionné par la sélection impressionnante d’objets uniques proposée chaque semaine sur Catawiki. Inscrivez-vous dès aujourd’hui et explorez nos ventes hebdomadaires préparées par notre équipe d’experts reconnus.

Créez un compte
Partagez cette page
Close Created with Sketch.
Pas encore inscrit(e) ?
En créant gratuitement votre compte Catawiki, vous pourrez faire des offres sur n’importe lesquels de nos 65 000 objets d’exception proposés en vente chaque semaine.
Inscrivez-vous maintenant