Autres

Une petite histoire de la toute première balade en moto

Rédigé par Beulah | 7 novembre 2019

Croyez-le ou non, mais la première moto fut inventée un peu par accident, et elle était loin de ressembler aux deux-roues que nous avons l’habitude d’enfourcher aujourd’hui. D'abord parce qu’elle avait quatre roues et ensuite parce qu’elle avait une fâcheuse tendance à prendre feu. L’expert en motos, Manuel Garriga, nous en dit plus sur la première des motos et son parcours inaugural historique.

À quoi ressemblait la première moto ?

La Daimler Reitwagen a été construite en 1885 et elle ne ressemblait en rien aux motos modernes. Ses créateurs, Gottlieb Daimler et Wilhelm Maybach, avaient pour but de concevoir un engin à accélération motorisée assez petit pour être utilisé dans le cadre du transport individuel, mais également assez puissant pour rivaliser avec les autres véhicules à vapeur. En d’autres termes, ils avaient en tête une sorte de voiture. Ils se sont retrouvés avec une moto à quatre roues et au châssis en bois que la journaliste Melissa Holbrook Pierson décrivait, à juste titre, comme ressemblant à un « instrument de torture ».

Comment la première moto a-t-elle été développée ?

La Reitwagen fut rapidement considérée comme une bizarrerie, nous explique Manuel : « Avec la Reitwagen, Daimler a mis au point un moteur monocylindre 4 temps à refroidissement à air de 246 cm3 doté d’un assemblage intelligent et innovant : il alliait une soupape d’entrée automatique (également appelée atmosphérique) avec une soupape d’échappement latérale actionnée mécaniquement. C’était un moteur capable de tourner à près de 750-800 tours par minute et de produire environ la moitié de ce chiffre en puissance. Cela peut paraître drôle aujourd’hui, mais à l’époque il s’agissait du moteur le plus léger et le plus efficace jamais créé. »

Un châssis traditionnel de voiture était trop gros pour un si petit moteur, bien que puissant. Daimler a d’abord essayé de le monter sur un bateau puis sur une petite voiture, avant d’opter pour la création d’un châssis spécifique. « Daimler a eu l’idée de construire un cadre en bois renforcé d’acier pouvant accueillir le moteur placé à la verticale entre deux grandes roues de chariot en fer » poursuit Manuel. « Pour garder le véhicule droit, il a installé deux petites roulettes de chaque côté. Daimler la baptisa « Reitwagen mit Petroleum Motor », ce qui signifie « Voiture d’équitation avec moteur à pétrole ».

Une réplique de la Daimler Reitwagen exposée au musée Mercedes-Benz de Stuttgart

Quel a été le parcours de la toute première balade en moto?

Daimler et Maybach ont continué de développer et d’améliorer la Reitwagen et, un an après son succès initial, elle fut prête à être essayée sur route. « La version mise à jour du véhicule était dotée d’un autre système de transmission, composé d’un arbre avec pignon agissant sur la roue arrière par l’intermédiaire d’un engrenage interne » nous explique Manuel. Le fils de Daimler, âgé de dix-sept ans, a réalisé un trajet de 3 km entre Cannstatt et Untertürkheim en atteignant une vitesse de 12 km/h. Ce premier essai fut un succès, mais Daimler et Mayback ont tout de même prouvé pourquoi les moto contemporaines ne sont pas faites de bois et de cuir.

« Paul arrivait au bout du trajet retour en direction d’Untertürkheim quand il a commencé à avoir un peu chaud » nous dit Manuel. « Le système d’allumage de la Reitwagen était aussi appelé « système à tube chaud » et se trouvait être sous le siège en cuir du conducteur. Bien sûr, avec toute cette activité, il a beaucoup chauffé et, en bout de course, l’endroit où Paul était assis a commencé à prendre feu. »

Et la suite ?

« Daimler a toujours été davantage axé sur les voitures que sur les motos » affirme Manuel. « Il voyait la Reitwagen comme une sorte de « mule d’essai » lui permettant d’observer l’étendue des possibilité de son moteur. Daimler et Maybach repassèrent rapidement aux véhicules à quatre roues. Consolidant leur réputation d’équipe gagnante, ils ont fini par fonder la Daimler Motoren Gesellschaft (DMG, aussi connue sous le nom de Daimler Motors Corporation).

Ce qu’il advint de la Reitwagen originale ? Malheureusement le « siège chauffant » de Paule Daimler ne fut pas un cas isolé. On se souvient de l’incendie de 1903 qui frappa l’usine DMG Seelberg-Cannstatt, le « feu de Cannstatt ». L’entrepôt où était stockée la Reitwagen fut dévoré par les flammes et la première moto du monde disparut subitement.

____________________

Consultez nos dernières ventes de motos de collection ou inscrivez-vous en tant que vendeur sur Catawiki.

Vous aimerez peut-être aussi :

L’histoire de Volkswagen en trois voitures

Comment Ferrari et son cheval cabré ont dominé le monde

L’histoire de Citroën en trois voitures

Créez gratuitement votre compte Catawiki

Vous serez impressionné par la sélection impressionnante d’objets uniques proposée chaque semaine sur Catawiki. Inscrivez-vous dès aujourd’hui et explorez nos ventes hebdomadaires préparées par notre équipe d’experts reconnus.

Créez un compte
Partagez cette page
Close Created with Sketch.
Pas encore inscrit(e) ?
En créant gratuitement votre compte Catawiki, vous pourrez faire des offres sur n’importe lesquels de nos 50 000 objets d’exception proposés en vente chaque semaine.
Inscrivez-vous maintenant !