Histoire

Comment Pilote a donné une touche française à la BD européenne

Rédigé par Beulah | 11 octobre 2019

Il y a 60 ans, un groupe de dessinateurs français lançait la publication d’un magazine qui remettra en cause la domination des éditeurs belges sur le marché européen de la bande dessinée. Ce magazine n’est autre que Pilote, un périodique qui, à la manière de sa création la plus célèbre, Astérix le Gaulois, marchera sur les terres des importations belges et mettra finalement la main sur le marché français de la BD, cultivant ainsi les talents locaux. Les experts, Louis Girard et Patrick Vranken, nous en disent plus.

La fin de la domination américaine et belge

L’éclatement de la Seconde Guerre mondiale en 1939 entraîna la perturbation des lignes d’approvisionnement entre l’Europe et les États-Unis. Cette série d’événements impacta l’économie dans son ensemble et l’industrie de la BD ne fut pas épargnée. Mais ceci profita au final à un groupe d’auteurs ambitieux. Patrick nous explique : « Avant la guerre, beaucoup de comics américains paraissaient dans les journaux européens et les magazines pour enfants spécialisés comme la version française du Journal de Mickey. Ce fut le cas dès les années 1920, et ce jusqu’à 1940, lorsqu'une nouvelle génération d’artistes européens (principalement belges) eut une opportunité inattendue de combler un vide. »

Alors que Captain America, Wonder Woman et Mickey Mouse perdaient de leur popularité de l’autre côté de l’Atlantique, un vent de changement soufflait en Belgique. « Cette [situation] a conduit à l’explosion de créativité qui mettra la barre très haut pour la BD européenne pour les décennies à venir », affirme Patrick. « Des magazines comme Le Journal de Tintin (sous la supervision d'Hergé) et Le Journal de Spirou allaient influencer les dessinateurs de toute l’Europe. »

En Europe, les lecteurs de BD eurent la chance de profiter de cette incroyable vague de nouveaux talents locaux. Auparavant, les comics importés des États-Unis représentaient l’essentiel de l’offre sur le vieux continent et l’idée de lire des BD dans leurs propres langues était une nouveauté pour la plupart des fans européens. Cela ne faisait aucun doute : un changement important était en train de se produire. Puis, le 29 octobre 1959, comme une réponse à la domination belge, un nouveau périodique français vit le jour et vint cimenter l’âge d’or de la BD européenne. Son nom ? Pilote.

Albums Pilote 47 et 50

Les débuts de Pilote

« Trois auteurs de BD ont participé à la création de Pilote », poursuit Louis. « Jean-Michel Charlier, un pilier de la communauté des dessinateurs belges et déjà impliqué dans la rédaction du magazine de BD franco-belge Le Journal de Spirou. Et puis Albert Uderzo et René Goscinny, un duo de Français ayant déjà collaboré au Journal de Tintin et pour leur série Oumpah-Pah. »

À l'origine, Pilote était conçu comme une version de Paris Match pour les jeunes. Dans les premiers numéros du magazine, on trouvait des pages d’informations, des jeux et des articles de fond. Puis, l’acquisition du magazine Pilote en 1960 par l’éditeur Dargaud a contribué à couronner le magazine de succès auprès d’un large public. Louis explique qu’à cette époque les « BD ont vraiment gagné en popularité et des séries majeures comme Tanguy et Laverdure, Achille Talon, Blueberry, Valérian et Astérix ont été développées. »

Le dernier nom de cette liste s’est révélé être la série la plus connue et certainement la plus symbolique du magazine Pilote. Les aventures d’Astérix le Gaulois racontent l’histoire d’un groupe de Gaulois courageux et buveurs de potion magique, vivant en l’an 50 av. è. c. Notre héros Astérix et son acolyte Obélix se fient au druide du village Panoramix et à sa célèbre potion. Elle donne aux Gaulois une force surhumaine et leur permet de défendre leur petite enclave des tentatives répétées d’invasion de l’Empire Romain.

L’histoire d’un petit groupe de résistants repoussant des armées entières a eu un écho retentissant auprès des lecteurs de BD du milieu du XXe siècle. Et Astérix continue de nous faire rêver et rire encore aujourd’hui. Comme le souligne Louis : « Cette série profondément française reste la BD la plus vendue, avec près de 380 millions d’albums écoulés depuis sa création ! Véritable phénomène éditorial, Astérix et Pilote ont annoncé la fin du court épisode d’hégémonie de la BD belge sur le marché européen. »

Affiches de kiosque faisant la promotion de Pilote en 1959

L'héritage de Pilote

La fin des années 1960 fut une période tumultueuse en France. « À la fin de la décennie, les jeunes français manifestaient leur désir de faire tomber les barrières traditionnelles dans les rues de Paris », raconte Louis. « L’Église, le gouvernement, l’école, l’université et les parents voyaient leur autorité soudainement remise en cause. En France, comme aux États-Unis, cela s’est reflété dans les magazines de BD. »

Le rôle qu’a joué Pilote dans l’histoire de la BD européenne est incontestable. Le magazine a prouvé que les dessinateurs français étaient en mesure de créer des BD innovantes et divertissantes avec un large succès international. Louis insiste aussi sur le fait que Pilote a contribué au développement des BD destinées aux adolescents.

« Pilote a emboîté le pas à toute une série d’évolutions, en passant d’un magazine pour enfants à un journal pour adolescents. Cela a conduit à la naissance de BD pour adultes et à insuffler une nouvelle dynamique créatrice qui traversera les années 1980. Pilote poussera nombre de dessinateurs à explorer les limites de leur art, avec des publications comme Fluide Glacial, Métal Hurlant ou encore l’Écho des Savanes. »

Pilote a cessé de paraître en 1989, une victime de plus de la crise générale de l’édition qui a frappé les magazines de BD de plein fouet à la fin du XXe siècle. Et pourtant, 60 ans après ses débuts, des lecteurs passionnés continuent de profiter des innovations que ce périodique quasi-mythique a pu inspirer.

____________________

En l’honneur du 60e anniversaire de la fondation de Pilote, nos experts organisent un vente de BD (Astérix et le journal Pilote - 60 ans) sur Catawiki.

À découvrir BD | BD en français


Vous aimerez peut-être aussi :

Comment Spider-Man a prouvé que les adolescents peuvent eux-aussi être des super-héros

Willy Vandersteen, génie du marketing

Pourquoi la presse conservatrice italienne a voulu censurer le Fumetti Neri

Créez gratuitement votre compte Catawiki

Vous serez impressionné par la sélection impressionnante d’objets uniques proposée chaque semaine sur Catawiki. Inscrivez-vous dès aujourd’hui et explorez nos ventes hebdomadaires préparées par notre équipe d’experts reconnus.

Créez un compte
Partagez cette page
Close Created with Sketch.
Pas encore inscrit(e) ?
En créant gratuitement votre compte Catawiki, vous pourrez faire des offres sur n’importe lesquels de nos 50 000 objets d’exception proposés en vente chaque semaine.
Inscrivez-vous maintenant