Interviews

Collectionner les voitures miniatures à l'ère d'internet

Écrit par Tom I 27 septembre 2019


L’une des plus grandes réussites d’internet est d'être parvenu à rendre accessible et à démocratiser certaines industries qui étaient jusque là restées plutôt discrètes. Cela a profité aussi bien aux acteurs majeurs du domaine qu’aux plus modestes. Le monde des voitures miniatures fait partie des marchés fortement influencés par le numérique, avec des ventes aux enchères de plus en plus souvent dématérialisées et une fréquentation des foires en baisse. Mais il y a des points positifs à cela, vu qu’un large éventail de collectionneurs ont désormais accès au marché et que l’engouement pour les petites voitures atteint de nouveaux sommets. Nous avons discuté de son domaine de prédilection avec notre Expert en voitures miniatures, Michael Michalak, du regain d’intérêt et de l’accessibilité inédite vis-à-vis du marché, ainsi que des habitudes des collectionneurs de longue date.


Salut Michael, merci d’avoir pris le temps de répondre à nos questions. Tout d’abord, comment internet a pu réellement transformer la collection de voitures miniatures ?


Internet a fait grandir le marché des voitures miniatures et a rendu la collection de ces objets plus accessible auprès d’un public plus large. Les modèles les plus rares sont aussi désormais plus facile à trouver. Avant, vous deviez attendre certains événements pour les dénicher. Internet a également simplifié le commerce à l’international, ce qui veut dire que là aussi, cela multiplie vos chances de trouver un modèle rare ou hors du commun. 


L’actuelle vente de la collection Peter Monteverdi est une belle illustration de la manière dont la collection de voitures miniature a été transformée. Nous organisons cette vente sur Catawiki et beaucoup des modèles proposés sont très rares et ont été faits main à l’époque des premiers modèles en résine et en métal blanc. La vente Dinky et Corgi est aussi la preuve qu’avec internet, il est possible de retrouver tous vos modèle réunis en un seul endroit, étant donné que ce genre de ventes attire aussi bien les acheteurs que de nombreux vendeurs. Enfin, les réseaux sociaux permettent également aux acheteurs et aux vendeurs de communiquer et d’avoir accès à de multiples informations sur certains modèles.


Vous pensez qu’internet transforme également le public susceptible de collectionner des voitures miniatures ?


Pour faire court, la réponse est oui. Il y a aujourd’hui des gens qui collectionnent les voitures miniatures et qui ne l’auraient pas fait dans le passé. 


Les séries vendues par Atlas, Hachette et Altaya ont contribué à initier un public varié à la collection de ces objets. À l’époque d’avant-internet, Lledo et Franklin Mint faisaient toujours paraître un « échantillon » dans le journal du dimanche, ce qui incitait les gens à se lancer dans la collection. De nos jours, ces séries sont très facile à trouver en ligne et Atlas, Hachette et Altaya sont allés bien au-delà.


La collection de voitures miniatures est aussi devenue socialement plus répandue, d’ailleurs. Les acheteurs de ces modèles réduits sont de plus en plus jeunes et les femmes sont de plus en plus nombreuses à s’y intéresser, pendant que le collectionneur « classique » achète des modèles en quantité croissante.


Les voitures Dinky Toys moulées sont très prisées par les collectionneurs


En tant que coordinateur des ventes de voitures miniatures en ligne, y a-t-il des challenges particuliers auxquels vous êtes confronté ?



Il y a toujours des challenges, surtout avec les dates limites hebdomadaires fixées et la volonté d’offrir une sélection pertinente. Le principal problème à mes yeux est que la plupart des lots soumis nécessitent quelques ajustements et arrivent en différentes langues. Je dois également prendre en compte la grande variété de voitures miniatures, le niveau de connaissance des vendeurs ainsi que leur expérience. Cette dernière donnée est variable, et il se peut que certains d’entre eux aient des attentes assez éloignées de la réalité. Cependant, les aider et leur donner des conseils me plaît beaucoup. Parfois, je ne reconnais pas le modèle en question, alors c’est à leur tour de me donner un coup de main.



À ce propos, quels types de modèles se vendent bien selon vous ?


Cela dépend vraiment de la vente, mais en général tout ce qui est fait par Ferrari, BMW, Mercedes-Benz, Rolls-Royce, Porsche et autres grandes marques, surtout à l’échelle 1/18 [échelle utilisée pour calculer le ratio entre la miniature et l’originale] marche bien. Je pense également que les nouvelles miniatures se vendent mieux que les plus anciennes. Cela est principalement dû au fait que les acheteurs ont une meilleure idée de ce qu’ils achètent, la qualité étant généralement meilleure, et au fait que les collectionneurs cherchent souvent les dernières en date. 


Certaines grandes marques et les modèles emblématiques ont tendance à bien se vendre, comme c’est le cas de la Coccinelle de Volkswagen



Au final, est-ce que les ventes en ligne sont vraiment la cause de la perte de vitesse des foires ?


Eh bien, je pense que la réponse est plus compliquée que ça. Cela dépend de la démographie des acheteurs et de l’endroit où ils vivent par rapport à l’emplacement des foires. Et cela dépend aussi de ce qu’ils collectionnent.


Si l’acheteur est un collectionneur sérieux, par exemple un collectionneur de Dinky Toys ou d’une marque des années 1950-1970, il se rendra quoi qu’il arrive aux foires, mais risque de choisir très soigneusement lesquelles. Aux yeux des collectionneurs rompus à ces marques anciennes, il y a évidemment un élément de sociabilisation avec d’autres vendeurs et acheteurs. Surtout si l’on considère leur âge. Ils ont adopté des habitudes dans le domaine de l’achat-revente avant l’arrivée d’internet, et celles-ci sont difficile à changer.


Pour les nouveaux collectionneurs, ces foires ont peut-être moins d’intérêt. Ils voient en quelque sorte internet comme une grande foire. Toutefois, beaucoup d’expositions automobiles ont désormais des stands vendant des modèles miniatures. Ces événements sont de plus en plus fréquents et attirent beaucoup de jeunes passionnés. 


Pour répondre à votre question, je dirais donc que les collectionneurs actuels assistent à moins de foires aux voitures miniatures mais se rendent de plus en plus aux salons et expositions automobiles (où des voitures miniatures sont également exposées). Je pense que les clubs comme NAMAC devraient prendre cela en compte dans l’organisation de leurs futures foires.


____________________

Ne manquez pas notre dernière vente de voitures miniatures Collection Peter Monteverdi ou notre vente de collection Dinky Toys et Corgi Toys.

À découvrir Voitures miniatures | Voitures miniatures Dinky Toys et Corgi Toys


Vous aimerez peut-être aussi ces articles :

Comment déterminer la valeur des Dinky Toys et autres voitures miniatures

Conseils pour bien profiter de votre premier salon automobile

Comment les milléniaux sont en train de changer le marché des voitures de collection


Créez gratuitement votre compte Catawiki

Vous serez impressionné par la sélection impressionnante d’objets uniques proposée chaque semaine sur Catawiki. Inscrivez-vous dès aujourd’hui et explorez nos ventes hebdomadaires préparées par notre équipe d’experts reconnus.

Créez un compte
Partagez cette page
Close Created with Sketch.
Pas encore inscrit(e) ?
En créant gratuitement votre compte Catawiki, vous pourrez faire des offres sur n’importe lesquels de nos 50 000 objets d’exception proposés en vente chaque semaine.
Inscrivez-vous maintenant !