Autres

L'histoire de la censure en trois livres

Écrit par Beulah I 20 septembre 2019

La semaine des livres interdits (« Banned Books Week » aux États-Unis), en hommage aux livres censurés, rencontre désormais un succès auprès des lecteurs du monde entier. La longue liste des livres censurés inclut Alice au pays des merveilles, les Versets sataniques, ou encore le Manifeste du parti communiste. Cependant, selon notre Expert en livres rares, Mark Harrison, nous devrions accorder autant d’importance aux livres qui ont échappé à la censure.

La censure n’a jamais été un procédé très logique et les « règles » en la matière sont rarement uniformes ou administrées. « Les livres censurés sont fascinants, mais c’est souvent ce qui est laissé de côté qui l’est encore plus », explique Mark. « Nous constatons bien souvent que les livres controversés qui sont passés entre les mailles du filet nous apprennent d’autant plus sur les mœurs sociales et les hypocrisies régissant la censure à une certaine époque. »

Défense des droits de la femme de Mary Wollstonecraft, 1792

Écrit féministe historique abordant de nombreux sujets qui sont encore d’actualité aujourd’hui, le fait que l’essai intitulé Défense des droits de la femme n’ait été interdit dans aucun pays et ne fasse pas partie de l’Index Librorum Prohibitorum (liste des ouvrages censurés par l’Église catholique) relève du miracle. L’éducation universelle et les droits des femmes sont les thèmes principaux abordés par Wollstonecraft, mais c’est l’esprit fondamentalement républicain en filigrane et le parfum anti-monarchique et anti-aristocratique de sa Défense qui rendent cette absence de censure encore plus étonnante. Alors, comment la Défense des droits de la femme a bien pu éviter la censure ?

De façon ironique, il se peut bien que ce soit le sexisme contre lequel Wollstonecraft s’est élevée qui a sauvé sa Défense. La censure pour des raisons de sécurité nationale se concentrait largement sur la littérature d'auteurs masculins. Pendant la majeure partie de l’histoire du Royaume-Uni, les femmes ont eu moins d’occasions de participer à la vie publique et politique du pays, ce qui signifie qu’elles étaient également moins sujettes à la censure. Heureusement, l’émergence des femmes comme agitatrices politique a coïncidé avec un assouplissement de cette pratique, plaçant l’œuvre de Wollstonecraft dans une sorte de « no-man’s land » : assez fort pour mériter d’être publié, assez sous-estimé pour éviter la censure.

Statue de Charles Darwin au Musée d’histoire naturelle de Londres

L'Origine des espèces de Charles Darwin, 1859

« L’ Index Librorum Prohibitorum semblait lister pratiquement tous les travaux intéressants avant son abolition en 1966 », nous raconte Mark. « Et pourtant les écrits de Charles Darwin n’en ont jamais fait partie, malgré l’énorme impact de ses théories sur la foi de millions d’individus et la vision contemporaine de la religion au XIXe siècle. »

Comme la liste était focalisée sur les ouvrages considérés comme manifestement hérétiques ou immoraux, les œuvres de Darwin n’ont pas été concernées par l’Index Librorum Prohibitorum. Malgré le fait que L'Origine des espèces ait servi de fondation à la biologie de l’évolution, Darwin n’est pas allé jusqu’à prétendre que le Dieu chrétien n’était pas le créateur de toute chose. Il a en réalité présenté une version alternative de l’histoire de la Génèse ; un postulat controversé en soi, mais pas explicitement hérétique.

Une autre théorie intéressante expliquant que L'Origine des espèces ait échappé à la censure est celle du Révérend Hubert Wolf en 2005. Wolf a émis l’hypothèse que l’Église catholique a voulu adopter une position plus flexible vis-à-vis de la censure d’ouvrages scientifiques pour éviter de répéter la mauvaise expérience d’une censure très controversée et médiatisée comme celle de Galilée. La théorie de l’astronome selon laquelle la Terre tourne autour du Soleil s’est avérée effectivement correcte. Peu de temps après, l’Index a cessé d’examiner les publications scientifiques, sauf si elle touchaient explicitement au domaine de la théologie.

La semaine des livres interdits a été fondée en 1982 par Judith Krug

Chronique d'un pays natal de James Baldwin, 1955

Un peu comme la Défense des droits de la femme, la série d’essais de James Baldwin intitulée Chronique d'un pays natal était si révolutionnaire que, si elle avait été écrite par un homme blanc, elle aurait certainement été bannie. La série traitait de sujets qui étaient considérés comme tabous au milieu du XXe siècle dans la société occidentale : le racisme (en Amérique du Nord et en Europe), le colorisme, le classisme, la désillusion au sein de la communauté noire, les violences domestiques et la masculinité toxique. Un seul de ces thèmes aurait été suffisant pour qu’un autre livre soit censuré.

Malgré la polémique causée par sa publication, Chronique d'un pays natal n’a jamais fait l’objet d’une quelconque interdiction. En fait, le seul ouvrage de la bibliographie explosive de Baldwin à avoir été censuré fut Another Country, interdit par le gouvernement australien (qui le décrivit comme « continuellement souillé par des épithètes et des allusions indécentes, offensives et salaces »). Comme ses contemporains étaient fréquemment censurés (Ralph Ellis, Toni Morrison, Allan Ginsberg, etc), il est surprenant de voir que Baldwin, l’une des voix les plus influentes du mouvement des droits civiques, ait été épargné.

Ces trois livres ont échappé à la censure et ont influencé des générations de leaders et penseurs, voire même le monde entier. Et bien que la censure existe toujours, il est utile de rappeler que comme ces ouvrages, la vérité et le progrès trouvent toujours un moyen de se frayer un chemin vers nos consciences. Ces écrivains ont certes été négligés par leurs contemporains, mais la leçon à tirer de cette histoire est qu’être discret n'est pas synonyme de se taire.

____________________

Nous organisons actuellement une vente de livres interdits sur Catawiki.


À découvrir Livres | Livres de science et nature | Littérature et livres illustrés

Vous aimerez peut-être aussi :

Comment l’autopsie de Napoléon a alimenté les théories de complot les plus folles

Le symbolisme de la propagande italienne du début du XXe siècle

Vendre des livres en ligne : pourquoi, où et comment ?

Créez gratuitement votre compte Catawiki

Vous serez impressionné par la sélection impressionnante d’objets uniques proposée chaque semaine sur Catawiki. Inscrivez-vous dès aujourd’hui et explorez nos ventes hebdomadaires préparées par notre équipe d’experts reconnus.

Créez un compte
Partagez cette page
Close Created with Sketch.
Pas encore inscrit(e) ?
En créant gratuitement votre compte Catawiki, vous pourrez faire des offres sur n’importe lesquels de nos 50 000 objets d’exception proposés en vente chaque semaine.
Inscrivez-vous maintenant !