Inspiration

La mode et son insolite fascination pour les objets du quotidien

Écrit par Tom I 24 septembre 2019


L’intérêt de la mode pour l’insolite ne date pas d’hier. C’est pourquoi au cours de notre histoire, nous avons porté des ras de cou, des braguettes et des corsets, prenant le parti de l’inconventionnel et l’assimilant dans la conscience collective. De nos jours, les marques de haute couture, qui cherchent à diversifier leurs offres tout en restant fidèles à leur mission première, choisissent plutôt le « classique », avec un degré de succès variable. En écho à la machine à écrire Gucci, récemment apparue dans l’une de nos ventes, nous nous sommes penchés sur d’autres associations entre la mode et des objets inattendus.


La machine à écrire Gucci


L’innovation et la créativité sont des valeurs qui tiennent à cœur à la marque Gucci. Bien que le logo à double G dont sont frappés les vêtements et accessoires de la marque suffisent à la rendre emblématique, Gucci ne s’est jamais reposée sur ses acquis. 


Dans les années 1960, Gucci s’est associée au fabricant de machines à écrire Olivetti afin de commercialiser une édition limitée de la célèbre Lettera 32 typewriter. Bien qu’étudiants, secrétaires et écrivains aient été les principaux usagers de la machine à écrire, cette édition limitée a permis à Olivetti de se donner une image un tantinet plus haut de gamme et d’ouvrir les portes du monde du luxe à leurs machines. Cette édition était rendue unique par sa mallette Gucci qui l’accompagnait. À une époque où la portabilité des machines à écrire faisait défaut, cette nouveauté fut la parfaite illustration du goût de Gucci pour l’innovation tout en restant fidèle à son esthétique. 


La mallette Gucci est ce qui rend cette machine à écrire si spéciale


Les « objets du quotidien » de Tiffany & Co


Une analyse des associations entre les objets de tous les jours et le monde de la mode ne saurait être complète sans faire mention de la collection controversée, mais bien nommée, « objets du quotidien ». Présentée comme une collection ayant eu recours aux techniques artisanales pour transformer des accessoires de maison et jardin en œuvres d’art raffinées, elle a à la fois suscité étonnement et fait grincer des dents. 


Cette collection, dans laquelle on retrouvait toute sorte d’objets et matériaux, des presse-papiers en argent massif et mètres-ruban aux baguettes asiatiques et au bois de noyer en passant par les boules de crème glacée, n'a oublié aucun aspect du « quotidien ». Les prix, en revanche, étaient légèrement moins « ordinaires » : une boîte de conserve en argent massif et en vermeil (destinée au rangement de votre papeterie) affichait un prix de 1 000 $, tandis que vous pouviez vous offrir un jeu de raquettes de tennis de table pour 700 $. Des diamants à l’état brut, en effet. 


Le panier de courses Chanel


Karl Lagerfeld, le défunt directeur artistique de Chanel, est célèbre pour ses concepts étranges, parfois scandaleux, à l’image de la réplique de la tour Eiffel logée sous la verrière du Grand Palais. Mais peut-être n’y a-t-il pas meilleur exemple que le supermarché Chanel créé par la marque pour le défilé de sa collection automne/hiver 2014. 


Également installé au Grand Palais, ce supermarché grandeur nature voyait ses étalages remplis de plus de 500 produits fantaisistes estampillés Chanel (prenez l’exemple du camembert labélisé fromage « Cambonay », une référence à la rue Cambon où Coco Chanel travaillait autrefois). Mais tous les yeux étaient surtout rivés sur le panier de courses Chanel. Disponible en petite et grande taille pour des prix compris entre 4 000 € et 7 000 €, ce panier en chaînes argentées avec ses éléments en cuir était bien loin du classique sac signature de la marque, mais était sans aucun doute l’accessoire idéal pour faire le plein de « lait de Coco ».


Le trombone Prada


Prada n’a jamais caché son intérêt pour l’insolite et l’étrange. Miuccia Prada (le directeur artistique de Prada) a même un jour décrit la marque comme produisant des « uniformes pour ceux qui sont en marge ». Bien que la plupart des collections de vêtements Prada collent à cette description, la sortie du trombone Prada est là un bel exemple de la fascination qu’a la marque pour la subversion et la disruption, quitte à diviser son propre public. 


Conçu sous la forme d’un trombone mais destiné à maintenir attaché votre argent, il est en argent massif et est frappé du logo Prada. Bien que son prix de 200 € ait fait beaucoup de bruit, le trombone est resté fidèle à la devise de Prada : « toujours créer quelque chose de nouveau ». 


____________________

Pour les fashionistas avec un goût pour l’insolite, ne manquez pas notre vente d'accessoires Gucci ou rendez-vous dans notre section mode pour une sélection chic.


À découvrir Mode | Accessoires de mode


Vous aimerez peut-être aussi :


L’histoire insolite et pionnière des sacs à main Gucci

Comment Vionnet a révolutionné l’industrie de la mode

L’histoire de Giorgio Armani en trois costumes


Créez gratuitement votre compte Catawiki

Vous serez impressionné par la sélection impressionnante d’objets uniques proposée chaque semaine sur Catawiki. Inscrivez-vous dès aujourd’hui et explorez nos ventes hebdomadaires préparées par notre équipe d’experts reconnus.

Créez un compte
Partagez cette page
Close Created with Sketch.
Pas encore inscrit(e) ?
En créant gratuitement votre compte Catawiki, vous pourrez faire des offres sur n’importe lesquels de nos 50 000 objets d’exception proposés en vente chaque semaine.
Inscrivez-vous maintenant !