Tendances

Quel est l'avenir du marché de l'art moderne ?

Rédigé par Beulah | 12 septembre 2019

Avec les acheteurs d'art moderne qui se tournent vers les achats en ligne, les maisons de ventes aux enchères traditionnelles doivent trouver de nouvelles façons inventives d'attirer les acheteurs milléniaux et de la génération Z, tandis que les artistes optent de plus en plus pour la vente de leurs propres œuvres. Et le Street art est en train de changer la nature profonde de notre façon de définir la forme et la propriété. Avec tous ces changements et bien d'autres à venir, nous avons demandé à Cécilia Chol, Blanca Marsal et Antia Helmy, expertes en art moderne, de nous présenter les tendances qui animent actuellement le marché de l'art moderne.

L’évolution des maisons de vente

Cécilia Chol, experte en art moderne, a travaillé trois ans pour la prestigieuse maison de ventes Artcurial à Paris. Le passage d'Artcurial à un site de ventes en ligne comme Catawiki lui a donné un aperçu unique de la façon dont l'Internet bouscule les ventes d'art. « Le marché traditionnel [de l'art moderne] souffre régulièrement d'un manque d'approvisionnement et semble avoir atteint ses limites structurelles », explique Cécilia. « Les maisons de vente aux enchères traditionnelles ont du mal à maintenir leurs marges car elles sont obligées de proposer davantage de commissions aux vendeurs afin d'avoir des pièces de premier ordre ».

C'est l'une des raisons de l'essor des ventes aux enchères en ligne, explique Cécilia « Le marché de l'art moderne doit s'orienter vers un mode uniquement axé sur la vente en ligne. Bien qu'il existe de nombreux agrégateurs de ventes en ligne, seules quelques maisons de vente aux enchères européennes ont déjà développé leurs propres plateformes de ventes en ligne. La tendance est énorme. L'objectif est de combler le vide qui apparaît inévitablement lorsque de nombreux articles ne peuvent plus être proposés en salle des ventes en raison de la logistique requise et des coûts élevés des catalogues, ainsi que de l'évolution des besoins d'une nouvelle génération d'acheteurs et de vendeurs ».

Un résultat évident de ce changement a été l'évolution vers les aperçus exclusifs en ligne. Traditionnellement, les maisons de ventes aux enchères d'œuvres d'art offraient à certains acheteurs privilégiés la possibilité d'avoir un aperçu des œuvres avant la vente. Aujourd'hui, il est tout aussi probable que vous receviez une invitation par e-mail pour un site de ventes privées. Chez Catawiki, nous organisons depuis un an des avant-premières exclusives dans nos catégories d'art moderne, de photographie et d'art classique. Bien que les avantages pour les acheteurs et les visiteurs soient évidents (par exemple, la possibilité de se faire une idée des lots les plus importants avant de faire une offre), les avantages pour le marché ne sont pas encore bien définis.

Un petit garçon photographie du Street art à New York

Art numérique et tableau par une IA

Les œuvres d'art créées par des intelligences artificielles (œuvres créées par ordinateur) bouleversent également notre façon de collectionner et d’être émus par l'art moderne. Cette tendance est en partie impulsée par l'émergence du Street art en tant qu'acteur sérieux du monde de l'art contemporain. Non seulement nous devons revoir notre définition du Street art qui s'affranchit des galeries traditionnelles (un sujet abordé dans cet entretien avec Ard Doko, expert en Street art), mais nous sommes également confrontés à des questions plus profondes concernant la forme et la propriété.

« Au cours de la prochaine décennie, les estampes deviendront de plus en plus importantes à mesure que le Street art prendra plus d'importance sur le marché et que les tableaux créés par des IA. gagneront en popularité », explique Cécilia. « Cela bouleversera nos habitudes de sorte que nous n'irons plus aux expositions de vente aux enchères. Au lieu de cela, nous naviguerons en ligne et les expositions deviendront multi-modèles avec des programmes définis. Au final, cela signifie que nous n'aurons plus affaire à de simples expositions générales et que les commissaires-priseurs feront davantage pour cultiver l'expérience des collectionneurs ».

Collectionneurs milléniaux et de la génération Z

Blanca Marsal est intriguée par la façon dont les collectionneurs milléniaux et de la génération Z ont transformé les marchés traditionnels de l'art. « La perturbation du marché de l'art dure depuis un certain temps déjà », explique-t-elle. « C'était impensable il y a dix ans. Le marché s'est totalement mondialisé. L'art a toujours été considéré comme secret et privé, alors qu'aujourd'hui il est beaucoup plus accessible à tous les âges et à toutes les bourses ».

Un rapport récent sur les tendances du marché de l'art moderne soutient l'analyse de Blanca. Le rapport révèle que 23 % des collectionneurs milléniaux d'œuvres d'art ont acheté leur première œuvre d'art en ligne et que 29 % des collectionneurs préfèrent acheter des œuvres d'art en ligne plutôt que dans un espace physique, comme une galerie ou un salon d'art. Les maisons de ventes aux enchères doivent changer et s'adapter aux exigences des nouvelles générations.

Cécilia poursuit : « Pour les milléniaux, ces technologies récentes créent de nouvelles façons d'expérimenter et d'acheter de l'art. En conséquence, de nouveaux business models continuent d'apparaître comme les agrégateurs, les plateformes en ligne, etc. De plus, les ventes aux enchères, les salons et les musées d'art créent des programmes et des événements destinés spécifiquement aux jeunes collectionneurs ».

Nous créons, vendons et achetons de l'art de plus en plus en ligne

Artistes à leur compte

La physionomie des vendeurs d'art est également en train de changer. Comme Blanca le souligne : « De plus en plus de jeunes artistes se représentent eux-mêmes et font la promotion de leur travail par le biais des réseaux sociaux. Avec la diversité des vendeurs, on a vu l'émergence qui se faisait attendre depuis longtemps des femmes artistes et des personnes de couleur. Même les musées d'art classiques rattrapent leur retard, comme le Prado qui présente deux artistes féminines du XVIe siècle ».

En tant qu'artiste elle-même, Anita Helmy, experte en art moderne, a une vision claire des deux versants du marché, y compris les avantages que les artistes commencent à y gagner. « Nous avons beaucoup d'artistes qui préfèrent vendre leur propre travail en ligne. Cela leur permet d'avoir plus de contrôle sur la façon dont leur travail est valorisé et promu qu'ils n'en auraient avec une galerie traditionnelle. Andrea Giorgi est un bon exemple. Il a commencé à vendre des tirages non numérotés ou des éditions à grand tirage. [Catawiki] lui a fait comprendre qu'il valait mieux réduire les tirages, pour rendre chaque œuvre plus exceptionnelle. Aujourd'hui, il a sa propre vente, qui lui est entièrement consacrée, avec uniquement des tirages en séries limitées ».

____________________

Les collections d’art automne 2019 de Catawiki sont en cours et prêtes à être consultées. Les ventes exclusives d’art moderne, de photographie et d’art classique seront ouvertes aux offres du 20 au 29 septembre.


À découvrir Art moderne | Pop art Street art 

Vous aimerez peut-être aussi :

Comment les experts estiment l’art moderne

L’influence des ventes en ligne sur le Street art

Les artistes de Street art à surveiller de près en 2020


Créez gratuitement votre compte Catawiki

Vous serez impressionné par la sélection impressionnante d’objets uniques proposée chaque semaine sur Catawiki. Inscrivez-vous dès aujourd’hui et explorez nos ventes hebdomadaires préparées par notre équipe d’experts reconnus.

Créez un compte
Partagez cette page
Close Created with Sketch.
Pas encore inscrit(e) ?
En créant gratuitement votre compte Catawiki, vous pourrez faire des offres sur n’importe lesquels de nos 50 000 objets d’exception proposés en vente chaque semaine.
Inscrivez-vous maintenant !