Autres

Le rôle oublié des vélos pendant la Seconde Guerre mondiale

Écrit par Iris | 19 juin 2018


Depuis des décennies, les vélos sont utilisés comme moyen de transport quotidien et font aujourd'hui partie intégrante de la culture européenne. Mais saviez-vous que la bicyclette a aussi joué un rôle pendant la Seconde Guerre mondiale ? Dans cette édition de « La petite histoire cachée », nous évoquons l’histoire des vélos militaires durant le dernier conflit mondial et pourquoi ils sont devenus des objets de collection.


L’histoire fascinante des transports pendant la guerre

L’évolution des moyens de transport au cours des batailles de l’Histoire est fascinante. Les chevaux ont été le principal aide de camp de l’Homme à travers l’Histoire, toutes civilisations confondues. Saviez-vous que pendant la Seconde Guerre mondiale, Hitler a envahi la Russie avec plus de chevaux que Napoléon ? Mais outre les équidés, le vélo était aussi un moyen de transport largement prisé par certaines armées. Au début de la Seconde Guerre mondiale, l’armée allemande s’était équipée de vélos pour infiltrer la Norvège et la Pologne.

Mais c’est l’armée japonaise qui détient le record de vélos utilisés pendant la guerre. Lors de l’invasion de la Malaisie, des milliers de soldats ont pédalé jusqu’à Singapour. En raison d’une pénurie d’essence, le vélo a dû être privilégié pour transporter les militaires au front. Et pour l’armée du Japon, l’essence n’était pas le seul problème. Parce que le caoutchouc était également une denrée rare, les soldats japonais ont dû apprendre à rouler à même la roue quand leurs pneus étaient crevés car il était impossible de les réparer.


Soldats japonais à vélo pendant la Seconde Guerre mondiale. Source de l’image : runts and co

La bicyclette était utilisée en temps de guerre bien avant 1939-1945. Les vélos de l’armée américaine originaux comptent parmi les véhicules militaires les plus rares, surtout lorsqu’ils sont « complets ».  Le production standardisée des vélos militaires américains a débuté en 1942, leur usage officiel se définissant comme tel : « assurer le transport du personnel affecté aux différents services et le service de messagerie ». Les vélos étaient principalement utilisés pour des trajets « communs » puisqu’il s’agissait du moyen de transport le plus rapide et économique pour se rendre aux dépôts, aux camps et dans les aérodromes.

Vélo pliable aéroporté BSA

S’agissant de deux-roues militaires, le BSA Airborne est l’une des innovations les plus intéressantes. Ces vélos ont été spécialement conçus pour les parachutistes britanniques. Ils étaient pliables et pouvaient être attachés à l’avant de l’équipement du parachutiste. Une fois plié, le vélo était assez compact pour accompagner le soldat dans son saut. Les roues étaient fixées au niveau de la ligne de suspension du parachute, assurant la sécurité du saut ainsi équipé. Le parachutiste une fois atterri, il lui suffisait de détacher une sangle pour libérer le vélo rapidement. Les soldats n’avaient donc plus qu’à enfourcher leurs Airborne BSA pour rejoindre leurs postes. Grand avantage de ces vélos insolites : ils sont silencieux !


Soldat avec un vélo pliable Airborne. Source de l’image : The BSA and Military Bicycle Museum

70 000 vélos pliables Airborne ont été produits par la Birmingham Small Arms Company entre 1942 et 1945. Ils ont été principalement utilisés par l’infanterie britannique et canadienne à l’occasion du débarquement en Normandie et à Arnhem, aux Pays-Bas. Le nombre exact de vélos utilisés sur les champs de bataille est incertain. Les photographies de guerre sont notre seule preuve que les armées les avaient bel et bien adoptés. Ces parachutistes transportaient avec eux plus de 90 kilos d’équipement, y compris leurs vélos. Bien que ces vélos n’aient pas été autant utilisés que le plan initial ne le prévoyait, ils demeuraient un moyen de transport rapide et efficace. En 1944, les Jeeps militaires se sont répandues et les vélos ont été peu à peu délaissés.

Pourquoi sont-ils des objets de collection ?

Après la Seconde Guerre mondiale, la pénurie d’essence a perduré en Europe et les civils ont continué d’utiliser les vélos militaires dans leurs vies de tous les jours. Aujourd’hui, les vélos originaux de la Seconde Guerre mondiale sont très difficiles à trouver. Comparés à d’autres véhicules militaires, les bicyclettes ont été produites en petits nombres. S’il peut sembler y avoir beaucoup de vélos militaires sur le marché, la plupart d’entre eux ne sont pas complets ou d’origine.


Soldat sur un vélo pliant BSA pendant la Seconde Guerre mondiale. Source de l’image : The BSA and Military Bicycle Museum

Le nombre exact de vélos militaires reste inconnu. La plupart des bicyclettes de ce type ont leurs places dans des musées ou sont détenues par des collectionneurs. Cela contribue à leur rareté et à leur attrait. Les vélos pliants de la BSA ne sont même pas les vélos les plus chers que l’on puisse trouver considérant leur valeur moyenne de 2 000 € sur le marché de la collection. Enfin, plus le vélo est rare, plus il a de valeur.

Parce que Catawiki est l’endroit idéal pour trouver des objets de collection à l’histoire unique, vous y découvrirez des vélos militaires aux côtés de bien d’autres équipements insolites. Gardez un œil sur nos ventes de militaria, organisées par nos experts en militaria, et trouvez votre prochaine pièce de collection.

À découvrir Militaria | Vélos | Uniformes

Créez gratuitement votre compte Catawiki

Vous serez impressionné par la sélection impressionnante d’objets uniques proposée chaque semaine sur Catawiki. Inscrivez-vous dès aujourd’hui et explorez nos ventes hebdomadaires préparées par notre équipe d’experts reconnus.

Créez un compte
Partagez cette page
Close Created with Sketch.
Pas encore inscrit(e) ?
En créant gratuitement votre compte Catawiki, vous pourrez faire des offres sur n’importe lesquels de nos 50 000 objets d’exception proposés en vente chaque semaine.
Inscrivez-vous maintenant !