Inspiration

Un investissement pharaonique : décorez votre intérieur avec les ouchebtis et enrichissez-vous !

Il y a très longtemps, dans l'Égypte ancienne, les morts étaient enterrés avec une véritable dévotion. Depuis le Nouvel Empire (vers 1350 av. J.-C.), les Égyptiens offraient non seulement des trésors aux morts, mais aussi des petites figurines en forme de momie afin d'accompagner les défunts dans leur voyage vers l'au-delà. Certaines de ces figurines anciennes sont aujourd'hui disponibles sur le marché et nous en voyons régulièrement apparaître des exemplaires dans nos ventes aux enchères de vestiges archéologiques. Nous sommes particulièrement heureux d'organiser une vente aux enchères spéciale entièrement consacrée aux ouchebtis égyptiens antiques, ces figurines mystérieusement enchanteresses. Cette vente se déroulera du 6 au 15 avril 2018. Nous vous invitons à continuer à lire et à découvrir l'histoire des ouchtebis, ainsi que leur valeur actuelle et les raisons pour lesquelles nos experts en archéologie sont particulièrement heureux d’organiser cette vente.

Main-d'œuvre bon marché

Pour les Egyptiens, l'au-delà était une continuation de la vie terrestre. L’au-delà égyptien n'était cependant pas un lieu de « dolche farniente» (ou paresse bénite), mais plutôt une terre de labeur agricole sans joie.

Les anciens Égyptiens, étant de grands bons vivants, ont trouvé la solution grâce aux oushebtis, (ou shabti pour faire court). Il s’agissait de petites figurines en bois qui pouvaient être mises en scène en récitant une formule magique gravée sur leur front. Le shabti était responsable de mener à bien le labeur de son maître dans l'au-delà.

Deir-el-Bahari : Shabti d'AmenemopéXXIe dynastie (1080-945 av. J.-C.) de notre vente aux enchères d'ouchebtis de l'Égypte ancienne  (6-15 avril 2018). Estimation de l’expert : 2 800 € - 3 200 €

Celui qui répond

À l'origine, ils étaient appelés chaouabti ou shabti, du nom du type de bois dont ils étaient faits. Plus tard, on les nomma ouchebti, une combinaison des anciens mots égyptiens pour « bois » et « réponse ». Le nouveau mot signifiait « celui qui répond » et les figurines étaient connues sous le nom de « ceux qui répondent ». Ceci était principalement dû à la formule magique utilisée pour les ramener à la vie, utilisée depuis la 26e Dynastie (7e siècle avant JC, environ).

"Oh, ouchebti, si votre nom est appelé à remplacer votre maître dans sa lourde journée de travail, à irriguer les champs et à transporter le sable de l'Est (champs) à l'Ouest (désert), veuillez vous lever et dire : Je suis là ! »

Non seulement le nom a progressivement changé au fil du temps, mais le matériau à partir duquel ces articles étaient fabriqués a également subi d'importants changements. Outre le bois, ils étaient également faits en pierre et en fritte, un type de faïence nouvellement découvert, précurseur du verre et de la porcelaine.

Bons pour les comptes en banque

Aujourd'hui, les ouchebtis travaillent toujours pour les comptes bancaires de leurs propriétaires du 21e siècle. Cependant, ces petits ouvriers du paradis égyptien (les jardins d'Ialou) sont toujours mal payés. Il est toujours possible d'acheter des oushebtis à des prix bien en-dessous de n’importe quelle sculpture en verre Art Nouveau de piètre qualité et fabriquées en quantités industrielles.

Certains oushebtis récemment vendus ont atteint des rendements de 150% à 300%. De par leur expérience, nos experts en archéologie savent que l'art de l'antiquité classique obtient un bon retour sur investissement et une croissance du capital à long terme, généralement de l’ordre de 8% à 10% par an.

Le graphique ci-dessus montre l'évolution des prix depuis 1979 du shabti montré sur la photo ci-contre

Tout investissement dans des biens tangibles, en particulier l'art, devrait être considéré comme un investissement à moyen et à long terme; attendez-vous à obtenir des profits au bout de 5 à 10 ans. Collectionner des objets archéologiques anciens est un moyen agréable de prévenir l'inflation dans le portefeuille d'investissement, car l'investisseur peut profiter de ses objets d'art, plutôt que de les stocker dans un coffre bancaire ou d'avoir seulement en sa possession la preuve de leur paiement.

En outre, l'art vraiment ancien n'est pas aussi volatile que les actions et les obligations, les pièces de monnaie, les pierres précieuses et les marchés de l'or et de l'argent. Dès 1975, Sylvia Porter écrivait dans son livre « Sylvia Porter's Money Book : Comment gagner, économiser, investir, emprunter, et utiliser l’argent pour améliorer votre vie », que les objets archéologiques avec une bonne provenance étaient l'un des meilleurs types d'art dans lesquels investir afin d’assurer une croissance rapide de vos fonds. Des articles du « Financial Times », en 2005, partagent la même opinion. De plus, les pièces avec bonne provenance sont en hausse - une valeur supplémentaire de 71,8% par rapport aux articles de moindre provenance comme l’avaient déjà été noté, en 2011, Katherine A. Kiel et Katherine Tedesco.

Vous voyez un lot phare très célèbre pour tous les collectionneurs de shabtis : une figurine - fragmentaire - de Seti Ier, père de Ramsès II, vendue en octobre 2012 à Paris. La statue était connue à partir d'un catalogue de 1972 et faisait partie d'une collection depuis 1774. L’estimation initiale était de € 150 000 à € 200 000. Elle a atteint la somme astronomique de 740 000 €. Un sacré retour sur investissement !

  • Fragment d’un ouchebti de Farao Seti I (1294-1274 av. J.-C.), 22,9 cm. Ex-Collection Charles Bouché
  • Source de l’image : gazette-drouot


Les meilleurs oushbetis sont les exemplaires bleus provenant des tombes de Deir-el-Bahari ou les belles statues des 26e à 30e Dynasties, comme celles de Nefer-ib-Re-sa-Neith ou de Tchahorpata. Des prix de 30 000 € à 80 000 € sont désormais la norme pour les oushebtis de ces figures importantes de la 26e dynastie. L’oushebti de Tchahorpata présenté ci-dessous a été estimé entre 15 000 et 20 000 €, mais il s'est vendu en octobre 2012 pour 36 000 €.


  • Tchahorpata, fils de Tefnout, reçut les titres de «Prince, Prophète et Prêtre de Bastet, Isis et Nephthis à Hermonthis», et fut la personne assignée par le Pharaon pour mesurer les terres durant la 30e dynastie, époque du Pharaon Nectanebo ( 380-342 av. J.-C.)
  • (Source de l’image : gazette-drouot)


Les ouchebtis sur Catawiki

Vous pouvez toujours trouver des oushebtis abordables en bois, pierre, faïence ou terre cuite. En raison de leur caractère expressif, l'attraction mystérieuse pour les oushebtis a perduré au fil du temps. En fait, malgré leur grand âge de plus de 35 siècles, les oushebtis ont conservé 2 de leurs caractéristiques les plus importantes : leur disponibilité pour tous les budgets et la valeur ajoutée à leur propriétaire. Il semble presque que les anciens Égyptiens nous adressent un message à travers les âges.



Un ouchebti unique qui passera en vente sur Catawiki à partir 6 avril 2018 intéresse particulièrement nos experts en archéologie. Cet ouchebti appartenait au premier archéologue du monde, Kha-em-Waset, fils de Ramsès II (v. 1279-1213 av. J.-C.). Kha-em-Waset est surtout connu pour la restauration des monuments antiques en Egypte, c’est pourquoi il est souvent décrit comme le premier archéologue. En fait, il était plus intéressé par l’histoire du pays et la restauration des monuments de ses illustres ancêtres, que dans la recherche technique. Il était, après tout, un des fils du Pharaon au pouvoir.

Lorsque le Sérapéum de Saqqarah, le cimetière des taureaux Apis, fut fouillé en 1851, plusieurs objets ont été trouvés, y compris un masque en or et beaucoup de ses ouchebti, indiquant qu’il voulait laisser son Ka (âme) profiter des sacrifices et des cultes dont ses ancêtres avaient eux aussi bénéficier. Pas mal, pour une personne de l’Égypte ancienne ! Il pensait qu'on lui procurait dans l'au-delà un approvisionnement éternel en nourriture et en boissons. Le grand nombre de shabti faits pour ce personnage historique suggère qu'ils ont même été enterrés comme une sorte de souvenir par son père aimant, en deuil de son fils décédé.

Un shabti en faïence égyptienne publié pour le Prince Kha-em-waset lors de notre vente aux enchères d'ouchebtis de l'Égypte ancienne (6-15 avril 2018). Estimation de l’expert : 15 000 € - 20 000 €

Ses shabti, qui ont une formule plus longue, peinte ou gravée sur leur taille, ont un texte spécialement conçu pour lui (voire peut-être même par lui). Il a eu accès par son sacerdoce aux textes liturgiques les plus importants de son temps. Les recherches en bibliothèques était, de son propre aveu, la chose qu'il aimait faire le plus. C’était un homme lettré avec de grandes connaissances. C'est ainsi qu'il est entré dans l'histoire et il est encore honoré aujourd'hui en tant que magicien.

La figurine qui est proposée ici est probablement l’un de ces exemplaires qui, à proximité d’un monument, devaient aider son propriétaire à profiter des sacrifices éternels et de la magie apportée par les autres.

__________

Du 6 au 15 avril, nous organisons une vente aux enchères exceptionnelle d'ouchebtis de l'Égypte ancienne dans laquelle vous trouverez quelques-uns des ouchebtis mentionnés dans cet article, y compris l'ouchebti de Kha-em-Waset et bien d'autres qui bénéficieront à vous... comme à votre compte bancaire. Tout le monde peut participer aux ventes en ligne de Catawiki. Vous n'avez besoin que d'un seul compte pour faire des offres, acheter et vendre. Créez votre compte gratuit dès maintenant et explorez nos ventes, organisées par nos propres experts.

D'autres articles qui pourraient vous intéresser : 

Créez gratuitement votre compte Catawiki

Vous serez impressionné par la sélection impressionnante d’objets uniques proposée chaque semaine sur Catawiki. Inscrivez-vous dès aujourd’hui et explorez nos ventes hebdomadaires préparées par notre équipe d’experts reconnus.

Créez un compte
Partagez cette page
Close Created with Sketch.
Pas encore inscrit(e) ?
En créant gratuitement votre compte Catawiki, vous pourrez faire des offres sur n’importe lesquels de nos 65 000 objets d’exception proposés en vente chaque semaine.
Inscrivez-vous maintenant