Histoire

Méga fans : mythes, valeur et souvenirs d’Elvis Presley

Rédigé par Beulah | 8 janvier 2020

« Ça ne me dérange pas si les fans déchirent ma chemise, car c’est grâce à eux que j’en porte une. »

Sans doute l'une des icônes les plus influentes du XXe siècle, Elvis Presley était connu pour remplir des salles de concert de fans hystériques, s’évanouissant et l’adorant littéralement. Malgré un sens des affaires parfois douteux, Elvis avait pleinement conscience de la vraie valeur de ses fans. Le King prenait régulièrement le temps de signer des autographes des heures durant, discutant avec eux jusqu'à ce que son staff l’interrompe, de crainte qu’il n’abime sa voix pour le concert du soir. Et il n’a jamais tari d’éloges sur ses fans adorés, les citant comme motivation principale de ses tournées, encore bien après que des problèmes de santé lui rendent la tâche difficile.

Les fans d’Elvis ont su lui rendre la pareille, avec intérêt. Tout au long de sa vie, Elvis a accumulé les hit parades et les disques de platine et il figure encore aujourd’hui parmi les artistes les plus vendus de tous les temps. La maison du King à Graceland est toujours inondée de cadeaux de la part de fans (une sélection d’entre eux y est par ailleurs exposée) et est aujourd’hui la deuxième propriété la plus visitée aux États-Unis. Et tout cela sans parler des légions de sosies d’Elvis à travers le monde qui ne sauraient mieux conforter l’adage voulant que « l’imitation est la forme la plus sincère de flatterie ».

Un artiste de légende, d’irréductibles fans et une réelle alchimie entre eux : comment s’étonner qu’une foule de mythes et de désinformation entourent la valeur des objets en lien avec l’artiste ? Afin de faire la part des choses entre faits et fiction, voici quelques uns des objets en lien avec Elvis Presley les plus chers et les plus mystifiés jamais vendus.

Le disque vinyle dont Elvis avait oublié l’existence


Disque vinyle ‘My Happiness’ d’Elvis Presley

'My Happiness' est la toute première chanson qu'Elvis a enregistrée. C'était en août 1953 et selon différentes sources, Elvis voulait juste savoir à quoi sa voix ressemblait. Certains fans prétendent qu’il s’agissait d’un cadeau d'anniversaire pour sa mère. D’autres disent qu’il a simplement voulu se faire plaisir avec cet enregistrement. Enfin, on dit aussi qu’il souhaitait certainement attirer l'attention du producteur du Sun Sam Philips. Peu importe le motif de cet enregistrement, Elvis n'avait pas de tourne-disque pour en profiter et s’est donc rendu chez son ami Ed Leek pour l’écouter, avant de l’oublier complètement. Le disque vinyle a trainé dans les bacs à disques de Leek pendant plus de 60 ans avant d’être mis aux enchères et vendu au chanteur des White Stripes Jack White pour la somme de 300 000 $, en faisant l'un des vinyles les plus chers jamais vendus.

La combinaison à bijoux qui cachait une arme à feu

Combinaison bleue-verte portée par Elvis au début des années 1970

En 2016, la combinaison bleue-verte d’Elvis a été vendue aux enchères pour 325 000 $. Incrustée de bijoux et de mille boutons, elle a été conçue pour Elvis Presley par le couturier Bill Belew et le célèbre brodeur Gene Doucette. Malgré le fait que Belew et Doucette se soient exprimés à plusieurs reprise sur l’origine de son design (Napoléon, les super-héros, l’aisance des mouvements sur scène...), les rumeurs sur cette tenues continuent de circuler. L’un d’entre elles veut que les jambes de la combinaison soient si large parce qu’elles auraient été conçues pour y cacher son Derringer à la cheville. L’étui aurait par ailleurs été réclamé après la menace d’assassinat de 1970, même si beaucoup de fans ayant vu Elvis sur scène nient cette théorie.

Le piano à queue en or qui a coûté 1 $

Le piano à queue Kimball plaqué or 24 carats d’Elvis

L’un des mythes les plus solidement ancrés concernant les objets ayant appartenu à Elvis Presley est que son piano Kimball plaqué or 24 carats ait été vendu aux enchères pour 1 $. Initialement acheté par l’artiste pour en faire cadeau à sa mère, ce piano à queue Kimball de 1924 ne fut plus entretenu après sa mort jusqu’à ce que Priscilla Presley le fasse repeindre en or et l’installe dans la maison de Graceland. Suite à la mort d’Elvis, le piano a été acheté par l’entrepreneur Russ Kemppel pour 2 million de dollars puis loué au Nashville Country Music Hall of Fame pour la modique somme de 1 $ par jour. À l’époque des débuts d’Internet, cet acte de générosité a été rapidement déformé et on crut soudainement que Kemppel avait acheté l’instrument pour 1 $.

____________________

Vous êtes aussi fans d’Elvis mais avez un budget légèrement plus modeste ? Gardez un œil sur notre vente hebdomadaire de souvenirs musicaux. Ou inscrivez-vous comme vendeur sur Catawiki.

À découvrir Disques/Vinyles | Musique

Vous aimerez peut-être aussi :

L’histoire du heavy metal à travers trois instruments insolites

Comment Nintendo a rendu populaire la musique de jeux vidéo

L’histoire du hard rock en trois guitares de stars

Créez gratuitement votre compte Catawiki

Vous serez impressionné par la sélection impressionnante d’objets uniques proposée chaque semaine sur Catawiki. Inscrivez-vous dès aujourd’hui et explorez nos ventes hebdomadaires préparées par notre équipe d’experts reconnus.

Créez un compte
Partagez cette page
Close Created with Sketch.
Pas encore inscrit(e) ?
En créant gratuitement votre compte Catawiki, vous pourrez faire des offres sur n’importe lesquels de nos 50 000 objets d’exception proposés en vente chaque semaine.
Inscrivez-vous maintenant !