Interviews

Entretien avec l’artiste britannique Matt Lambert

Si vous n’avez pas encore entendu parler de Matt Lambert, sachez qu'il a été reconnu par le quotidien britannique « The Telegraph » comme un des 5 artistes britanniques les plus intéressants. Notre propre expert en art, Anthony Chrisp, décrit Matt comme « un trublion de la culture pop avec des paysages fragmentés, des portraits fracturés et des représentations détournées d'idoles, le tout au sein d'un univers créatif et qui ne manque jamais de s’engager et d’impressionner ». Nous avons pensé que la meilleure façon d’apprendre à connaître Matt Lambert était de lui demander de parler lui-même de son travail et de son inspiration. Continuez à lire pour découvrir le travail de Matt Lambert et comment vous pouvez acquérir un de ses tableaux.


Pouvez-vous nous parler un peu de vous-même et de votre travail?
J’ai grandi à Slough, qui est à environ 20 miles à l’ouest de Londres. J’ai déménagé à Brighton sur la côte sud pour étudier l’Illustration à l’Université et je vis ici depuis lors. Bien que j’ai étudié l’illustration, je me voyais rapidement progresser après mon diplôme sur la voie des beaux-arts. Je pense que c’est parce que j’aime la liberté de peindre ce que je veux sans limite! J’ai eu la chance d’avoir obtenu du travail assez vite après mes études universitaires, j’ai travaillé professionnellement comme illustrateur / artiste à partir de 2003. Aujourd'hui, je me concentre uniquement sur la peinture.


Reluctant hero

Il y a plusieurs thèmes dans mon travail, mais tout cela se résume à nous, la condition humaine ; qu’avons nous tous en commun et qu’est ce qui nous différencie ? Pourquoi sommes nous comme nous sommes ? Qu'est-ce qui est ancré et qu'est-ce qu'on contrôle? Le fait que nous pouvons être rationnel et irrationnel tout à la fois. C’est nos contradictions que je trouve intéressantes.

Je veux utiliser mon matériel pour communiquer ces tensions, contrastant un travail détaillé avec une touche spontanée, des tons truculents et couleurs vives, de la tendresse et de la violence dans la façon dont la peinture est appliquée. Tout cela se réunit pour faire quelque chose de légèrement décalé, mais beau en même temps, je l'espère.

'Lucha Study #31'

Nous avons entendu dire que vous avez mis un organisme de bienfaisance en place en Afrique, pouvez-vous nous dire comment cela a inspiré votre travail ?
J’ai toujours senti les choses assez profondément. Je me souviens d'avoir vu les campagnes de charité à la télé quand j’étais plus jeune et cela m'a laissé un sentiment terrible. Peu de temps après mon diplôme de l’Université, mon meilleur ami et moi avons décidé de mettre en place un organisme de bienfaisance dans le domaine de l’éducation en Afrique et c'est ainsi que ’Pass It On Africa’ est né. Notre motivation est venue d’un voyage dans les bidonvilles de Nairobi, au Kenya et en particulier de notre rencontre avec l’école de Self-Help Tenderfoot.

Depuis, notre organisme a évolué bien au-delà de ce que nous avons imaginé et nous avons maintenant terminé 5 projets de constructions au Kenya, au Ghana et en Gambie. Cela a été parfois très difficile car je le faisais sur mon temps libre, mais ce que j’ai acquis en termes de source d’inspiration pour mon travail a été inestimable. Tout d’abord, passer du temps en Afrique m’a fourni une grande source de matériel pour mes portraits. Ensuite, dans le cadre de notre collecte de fonds, nous organisons annuellement une course à Brighton sur un thème d’un super-héros, où des milliers d’enfants et d’adultes parcourent le front de mer en costumes. Ce fut le point de départ pour mon travail sur les masques et l’exploration en identité.


Attitude

Enfin, le privilège d’être le témoin aux premières loges des préoccupations quotidiennes du développement du monde et de ma propre culture a été surprenant. L’excès et l’avidité sont présents aussi bien que l’espoir et la gentillesse. Les disparités culturelles sont énormes, mais en même temps, les aspects humains transcendent la culture et c’est ce qui me motive.

Comment êtes-vous arrivé sur Catawiki ?
J’ai été introduit sur Catawiki par un de vos experts, Anthony Chrisp. J’avais montré mon travail à travers sa galerie Zero Cool pendant environ un an et quand j’ai entendu parler de la mise en place des ventes aux enchères, j’ai sauté sur l’occasion afin d’y être impliqué.

Que pouvez-vous nous dire au sujet de l’exposition et de la vente aux enchères en ligne ?
Ce que j’aime le plus au sujet de la vente aux enchères d’art sur Catawiki est la capacité de contrôler mon propre travail sans la participation d'une galerie. J’aime organiser mes propres expositions, de la commercialisation à l’installation, il n’y a rien de plus beau de voir une idée se transformer en une magnifique exposition qui vous coupe le souffle. L’expédition de l’œuvre peu de temps après sa création est une bonne chose, mais il est dommage qu’elle n’est pas été vue en réalité par un public plus large. J’aime à penser qu’un récit cohérent se fait par le biais de mes expositions, et je sens qu'il est très important d'avoir cela en tête au moment de l'accrochage, afin que le spectateur prenne part à cette histoire par le biais de mon processus de pensée. Pour ce faire, la façon la plus intime se fait avec une exposition physique. C’est pourquoi j’organise une exposition en conjonction avec une vente aux enchères en ligne sur Catawiki en octobre. L’exposition sera ouverte durant la vente aux enchères, et j’espère que l’aspect live des enchères donnera encore plus d'animation à l'exposition.


Solidarity

Que pourrons-nous voir dans cette exposition ?
Il y aura 24 tableaux originaux, nouvellement créés exclusivement pour cette vente aux enchères, et aussi des sculptures et des dessins au fusain. Les adeptes de mon travail reconnaîtront quelques sujets familiers, mais il y aura aussi de la nouveauté. Cela a été un concentré de 4 mois de travail et je sens que cela a changé mon travail d’une nouvelle manière passionnante.


And so it is

D'où vient le nom de l’exposition, KIND ?
J’ai eu des difficultés à cause de mon intense anxiété, qui remonte à mon enfance. Au cours des années, j’ai appris à gérer cela. Je pense que c’est une conséquence négative du fait de ressentir les choses profondément. Je ne suis pas anormal et je ne pense pas que j'ai besoin de « m’en sortir ». Ma femme est une thérapeute comportementaliste et elle a vraiment ouvert mon esprit sur l’état humain, dont font partie les souffrances, sous la forme d’angoisses, de dépression, de traumatismes etc. Certains d'entre nous se sentent obligés de cacher ces aspects d'eux-mêmes. Ce n’est pas que nous avons des intentions néfastes, mais cela fait tout simplement partie de la nature humaine. C’est ainsi que nous avons appris à interagir dans nos groupes sociaux.



« Indéfiniment, pour un temps limité seulement »

Certains masques sont des attitudes, certains sont littéralement des costumes. Tous ne sont pas mauvais pour nous, mais plus le voile se lève plus notre cœur a plus de problèmes avec le fait que nous avons tendance à nous retrouver. Nous apprenons tôt dans la vie à adopter un masque, et ma série de super-héros pour enfants représente nos premiers pas dans notre existence d’alter ego. C’est pourquoi j’ai choisi le titre KIND pour l’exposition, pour ’human-kind et kind-ness’ (l'espèce humaine et la gentillesse). Je trouve qu’être gentil et compatissant envers moi-même et les autres est le moyen le plus efficace pour faire face à ce qui se trouve sous mon masque.

Quel est votre tableau préféré dans la prochaine vente aux enchères ?
'Will you just' - huile sur panneau, 50 cm x 70 cm.


Y a t-il autre chose que vous souhaiteriez partager avec nos lecteurs ?
Tous les jours durant l’exposition je partagerai des photos et vidéos sur ma page Facebook. Si vous souhaitez voir l'envers du décor dans mon atelier, suivez ma page.

Vous pouvez aussi visiter cette exposition et placer vos enchères pour ces œuvres d’art exceptionnelles dans notre vente aux enchères de Matt Lambert. La vente aux enchères se déroule du 27 octobre au 5 novembre (2017).  Si vous êtes, vous aussi, aussi un artiste cherchant à vendre ses œuvres en ligne ou si vous avez des articles exceptionnels à vendre, inscrivez-vous ici pour commencer à vendre sur Catawiki.

Créez gratuitement votre compte Catawiki

Vous serez impressionné par la sélection impressionnante d’objets uniques proposée chaque semaine sur Catawiki. Inscrivez-vous dès aujourd’hui et explorez nos ventes hebdomadaires préparées par notre équipe d’experts reconnus.

Créez un compte
Partagez cette page
Close Created with Sketch.
Pas encore inscrit(e) ?
En créant gratuitement votre compte Catawiki, vous pourrez faire des offres sur n’importe lesquels de nos 65 000 objets d’exception proposés en vente chaque semaine.
Inscrivez-vous maintenant