Histoire

Des cabines de bain aux bikinis : l’histoire du maillot de bain

Les journées sont de plus en plus longues et les vacances d’été approchent : vous vous projetez peut-être déjà à la plage en train de vous dorer au soleil. Si vous rêvez déjà de mer, de baignade, de bronzage, pourquoi ne pas vous pencher sur l’histoire du maillot de bain et suivre son évolution à travers les âges ? De l’époque des pudiques cabines de bain aux bikinis actuels, le style des vêtements de plage a bien évolué et une chose est sûre : leur taille a considérablement rétréci ! Plongez-vous dans l’histoire du maillot de bain et découvrez son évolution à travers les âges.

L'origine

Alors qu’auparavant on se baignait nus dans les bains publics, le début du XIXe siècle et l’ère Victorienne ont vu s’imposer un code moral bien plus strict, notamment en matière de mœurs publiques. C’est dans ce contexte qu’est né le maillot de bain. Les baigneuses des années 1800 étaient quasiment intégralement couvertes de la tête aux pieds avec de longues robes, tandis que les hommes arboraient des costumes à manches longues qui s'arrêtent aux mollets. Ce style est resté pratiquement inchangé tout au long du siècle. Afin de cacher tout soupçon de chair, des poids étaient cousus aux ourlets des robes des femmes afin de les maintenir à hauteur des chevilles. Et comme si cela ne suffisait pas, les stations balnéaires populaires mettaient à disposition des roulottes de bain ; des boîtes en bois montées sur roues utilisées par les femmes pour se déplacer jusqu’à l’eau, à l’abri le plus total des regards indiscrets.


Une femme après s’être changée dans une roulotte de bain et avoir roulé jusqu’à la mer pour se baigner

Fonction et forme

Les journées à la plage enfermés dans des roulottes n’ont pas duré longtemps. Au tournant du XXe siècle, les tenues de bain ont commencé à être moins couvrantes et de plus en plus pratiques. On doit cette évolution en grande partie à Annette Kellerman, une nageuse australienne, ancienne record du monde, arrêtée pour exhibitionnisme le jour où elle révéla ses jambes nues en arborant un maillot une pièce sur une plage des États-Unis. S’il a fallu du temps aux États-Unis pour se faire à cette mode controversée, le maillot de bain une pièce laissant apparaître bras et jambes conquis rapidement la majeure partie de l’Europe.


Le maillot de bain une pièce exposant les bras et les jambes a commencé à être accepté dans une grande partie de l’Europe au début des années 1900

Prendre un bain... de soleil

Au courant des années folles de la décennie 1920, les plagiste ont commencé à vouloir obtenir un bronzage uniforme. Cette tendance est attribuée à la grande couturière française Coco Chanel qui souhaitait briller de par son train de vie extravagant et sa culture en prouvant au monde entier qu’une vie de plaisirs va bien au-delà qu’un simple plongeon dans la mer. Bien que l’exposition des parties du corps était toujours contestée, les décolletés se sont agrandis et les cuisses étaient de moins en moins dissimulées. À la fin des années 1930, il était par ailleurs courant de voir des hommes torses nus sur la plage. Dans un monde globalisé à l’aube de la seconde guerre mondiale, de nouveaux maillots de bain faisaient leurs apparitions dans des formes de plus en plus diverses.


Des baigneurs profitant de la plage à Coney Island, États-Unis, en 1936

Les pin-up et les maillots deux pièces

Le rationnement des matériaux pendant la seconde guerre mondiale a conduit les parties les plus superflues des maillots de bain à être abandonnées. La popularité du maillot deux pièces tient du fait que les baigneuses avaient alors eu une raison morale d’alléger leurs tenues de plage. Aux États-Unis, ces styles originaux de maillots de bain sont entrés dans la culture populaire par le biais de magazines tels que Sports Illustrated, vantant les nouveaux loisirs et la nouvelle liberté qui s’offrait aux plagistes. L’essor d’Hollywood, de ses vedettes et des pin-up a également contribué à populariser les tenues de plage de plus en plus évocatrices, si bien que l’œil du public sur cette mode s’est rapidement libéralisé.


Les vedettes d’Hollywood et les pin-up ont contribué à populariser des tenues de plage de plus en plus évocatrices

La naissance du bikini

Peu après la seconde guerre mondiale, les premiers bikinis ont fait leur apparition. Baptisés d’après Bikini Atoll, un site d’essai nucléaire américain, le nom de ces maillots deux pièces se réfère à l’effet « explosif » de la porteuse sur son entourage. Le bikini a été présenté pour la première fois lors d’un défilé de mode du couturier Louis Réard à Paris, et ce à l’époque où le nylon devenait une matière de plus en plus accessible et parfaitement adaptée à l’usage des maillots de bain car résistante et séchant rapidement. Même si les traditionnels et discrets maillots une pièce sont restés très prisés, le bikini a conquis les plages et les vacanciers, et il a été particulièrement mis à l’honneur dans le contexte de la liberté sexuelle des années 1960. Cette mode a ouvert la porte à toutes les variétés de maillots de bain que nous pouvons voir aujourd’hui.

Le bikini le plus emblématique de tous les temps : celui d’Ursula Andress dans le film James Bond « Dr. No » de 1962

Le tankini reprend le dessus

La fin des années 1990 a vu apparaître le tankini dans nos stations balnéaires. Ce style de maillot visait à combiner la flexibilité du bikini et la pudeur du maillot une pièce. Succès immédiat. Anne Cole, conceptrice de maillots de bain et magnat de l’industrie de la mode de plage, a été saluée comme grande innovatrice dans un domaine qui n’avait connu que peu d’évolution ces dernières années. Le tankini a réalisé des ventes extraordinaires et a rapidement représenté pas moins d’un tiers du marché des maillots de bain.

Le tankini signé Anne Cole a permis de combiner la flexibilité du bikini et la pudeur du maillot une pièce

Maillots modernes

De nos jours, on trouve une grande variété et une quantité de styles différents de maillots sur le marché. Un style très en vogue actuellement est le haut de bikini en bandeau, sans bretelles (ou avec une sangle détachable) porté avec un bas de bikini classique. Et pour celles qui souhaitent mettre en valeur leurs formes, il existe le trikini dans lequel les femmes de tous âges et mensurations peuvent se sentir à l’aise. Ce maillot est à mi-chemin entre le bikini et le maillot une pièce, constitué d’une seule pièce de tissu reliant le bas et le haut. Il laisse découvertes certaines parties du corps telles que les hanche et le ventre, dans l’esprit du classique deux pièces. Qui sait ce que porteront les baigneuses plus tard ? Pour l’instant ce sont ces trois classiques du XXe siècle que vous verrez partout : le une pièce, le bikini et le tankini.


Alors, prêtes pour l’été ? Pour une sélection de styles variés, jetez un œil à nos ventes hebdomadaires de mode qui proposent des accessoires et des pièces vintage signés par les plus grands couturiers. Que vous désiriez acheter ou vendre vos plus belles pièces de mode, il vous suffit d’un seul et unique compte sur Catawiki. Accédez à des ventes dans plus de 80 catégories différentes et profitez de l’expertise de notre propre équipe d’experts. Créez votre compte gratuitement pour débuter.

D’autres articles qui pourraient également vous intéresser :

Créez gratuitement votre compte Catawiki

Vous serez impressionné par la sélection impressionnante d’objets uniques proposée chaque semaine sur Catawiki. Inscrivez-vous dès aujourd’hui et explorez nos ventes hebdomadaires préparées par notre équipe d’experts reconnus.

Créez un compte
Partagez cette page
Close Created with Sketch.
Pas encore inscrit(e) ?
En créant gratuitement votre compte Catawiki, vous pourrez faire des offres sur n’importe lesquels de nos 65 000 objets d’exception proposés en vente chaque semaine.
Inscrivez-vous maintenant