Shit Must Stop : des œuvres de Marcel Duchamp, Roy Lichtenstein ou encore Yoko Ono à ajouter à sa collection


Paris, 18 Octobre 2019 - Une collection entière du mouvement Shit Must Stop (S.M.S) est mise aux enchères lors de 3 ventes exclusives de 30 lots sur Catawiki. Un vrai régal pour les amateurs et collectionneurs d'art moderne : une occasion rare de posséder un morceau d'histoire qui nous ramène à des époques plus radicales. La collection comprend de multiples œuvres, une série limitée signée d'œuvres d'art de même nature, des 80 artistes modernistes renommés qui ont contribué à cette production en 1968. Toutes les pièces de la collection seront vendues en lots séparés et présentés dans l'ordre chronologique. La première vente aux enchères a eu lieu du 4 au 13 octobre et comprenait de formidables pièces comme un Marcel Duchamp et un Christo, vendus respectivement 600 € et 430 €. La deuxième vente aux enchères est prévue entre le 11 et le 20 octobre et comprend, entre autres grandes œuvres un Roy Lichtenstein. Et si deux enchères ne suffisent pas, il y aura une dernière chance de faire une offre entre le 18 et le 27 octobre.

A close up of a computerDescription automatically generated


Du musée à votre domicile

Une évidence en soi, S.M.S. (Shit Must Stop) est un mouvement artistique aussi radical aujourd'hui qu'il ne l'était en 1968. L'objectif de S.M.S. était de rendre l'art accessible aux masses et de démanteler le marché établi de l'art qui ne s'adressait alors qu'aux plus fortunés et à l'élite. Les personnes pouvaient s’abonner à S.M.S. et quiconque collaborait à la formulation du contenu recevait 100 dollars. Bien que l'objectif initial fût de produire 2 000 exemplaires, seuls 1 200 ont finalement été compilés avant que la publication ne soit arrêtée par manque de fonds.

Cette collection éclectique et historique est également conservée au MOMA de New York. Des enchères sur Catawiki sont possibles jusqu'au 27 octobre pour dégoter certaines œuvres de Marcel Duchamp, Roy Lichtenstein, Yoko Ono, et bien d'autres.

L'histoire derrière Shit Must Stop (S.M.S)

Les années 1960 ont radicalement changé la scène artistique. Le modernisme avait vécu ses heures de gloire et l'art était la cible de vives critiques car il était considéré comme trop élitiste. Inspirée du dadaïsme, du courant anti-consumérisme et du mouvement Fluxus, S.M.S se compose d'une série de six portfolios en carton de 7 x 11 pouces publiés deux fois par mois, entre février et décembre 1968. Chaque portfolio contenait entre sept à quatorze productions d’un collectif d’artistes, dont la couverture était également conçue par un artiste.

L’héritage se poursuit toujours.

« Les six portfolios sont maintenant considérés comme un instantané des années 60. Les portfolios S.M.S. ont changé le regard sur les collectifs d'artistes et ont permis de démontrer qu'il pouvait s'agir d'une façon novatrice pour les artistes de présenter leurs œuvres. Catawiki offre une occasion unique de faire entrer l'art des musées dans les intérieurs - un art qui fait partie des périodes les plus excitantes dont le monde artistique ait été témoin. » Anita Helmy, experte en art moderne chez Catawiki